RCV/SMR – Le point sur la rencontre

Un peu d’histoire
Le Stade montois a été créé en 1908. Il fut Champion de France en 1963, et évolue depuis  2013 en Pro D2 après avoir fait plusieurs  accessions en Top 14 (2002, 2008, 2012). On ne peut parler de Mont-de-Marsan sans avoir une pensée pour les frères Boniface qui ont marqué le rugby en France et donné au monde entier l’envie de faire référence au  French Flair.

Les Boni au Musée
En collaboration avec le Département des Landes, la Commune de Montfort-en-Chalosse a proposé à ses visiteurs de découvrir une exposition de clichés retraçant la carrière et le geste rugbystique des enfants du pays, les frères Boniface.
A l’occasion du match du RCV à Dax le 7 Octobre, nous avons pu visiter cette exposition, un véritable hommage au Rugby. André et Guy furent les centres de l’équipe de France dans les années 60.


Nés tout deux à Montfort en Chalosse, ils ont été  associés au centre de la même ligne d’attaque. Deux frères doués, passionnés de rugby, différents mais  complémentaires. Tous deux  réunis pour la gloire du rugby français dans le quinze tricolore.
Ils ont débuté dans l’équipe minime de l’École Publique Serge Barranx et poursuivi chez les cadets de l’A.S.Montfortoise.

André a d’abord joué à Dax, puis Guy a rejoint son frère au stade Montois pour ne plus le quitter et devenir champions de France en 1963.
L’aîné André, grand, athlétique, élégant ; le cadet Guy, droit et élancé.
Tous deux unis par un amour passionné du rugby et une affection réciproque. André le protecteur,Guy admiratif devant son frère servant d’exemple.

Hélas, Guy devait perdre la vie dans un accident de la route le 1er Janvier 1968.
Le stade de Montfort en Chalosse et celui de Mont de Marsan portent le nom de Stade « Guy Boniface ».

Ils ont marqué l’histoire du Rugby Français!

Aujourd’hui, les Montois sont entraînés par Christophe Laussucq Manager général (lignes arrières) et David Auradou (avants), ancien Champions de France avec le Stade Français

Le contexte
Mont de Marsan a battu Oyonnax lors de la dernière journée 22 à 21 avec un essai du rapide Fidjien Wakaya. Mené de 8 points, c’est une pénalité à quatre minutes de la fin réussies par James qui a offert la victoire aux Montois.

Christophe Laussucq était satisfait de la prestation des ses hommes.

«Mes joueurs le méritent. Nous avons été en danger en permanence et quand tu ne prends le score définitivement, tu restes en danger.Mais elle a tardé à venir et j’ai forcément douté de notre capacité à renverser la situation.
Heureusement, ces vingt dernières minutes sont vraiment de qualité, et au final, la victoire n’est pas volée. »
Propos Midol

A la septième place avec 7 succès pour 7 défaites, les hommes de Christophe Laussucq espèrent rejoindre les qualifications pour la montée en Top 14 comme la saison dernière (4eme).

Le RCV lui revient d’Aurillac avec le sentiment du devoir accompli, avec un petit regret de n’avoir pu faire mieux qu’un bonus défensif. L’essai de pénalité refusé à Gougeon aurait pu changer la donne. Avec 28 points au compteur, un succès à La Rabine permettrait de finir les matches aller avec 32 points, rassurant pour la suite de la saison.

Jeremy Davidson le coach d’Aurillac a apprécié la prestation des Vannetais.

« Ils méritent leur dernier essai. Nous avons été en danger en permanence et quand tu ne prends le score définitivement, tu restes en danger. Ils ont très bien joué les ballons de récupération face à nos joueurs qui ont joué la plupart des matchs depuis le début et ont manqué de fraîcheur ».Propos Midol

L’effectif du Stade Montois
Cinq Fidjiens font partie des lignes arrières du Stade Montois qui fait confiance aux hommes des iles. Wakaya, Salawa (10 essais en 2015/2016), Tokula, Ratu et Nabaro, ainsi que deux Tongiens, le 3eme ligne Taulanga et le talonneur Ngauamo.
On note aussi la présence des deux 2eme ligne Sud Africains Du Preez et Oelofse et bien sûr du pilier gauche Carlos Muzzio qui a joué à Vannes en 2010 et 2011

Arbitre de la rencontre, Monsieur Luc Ramos, du Comité du Languedoc, jeune arbitre de 25 ans

Les équipes

Mont-de-Marsan  Laousse-Azpiazu – Laborde, Wakaya, Mirande, Salawa – James (o), A Ormaechea (m) – Garrault, Taulanga, Brethous -Rey, Malafosse – Negrotto, David, Muzzio

Remplaçants: Caudullo, Fiorini, Delofse, Tastet, Billou, Gerber, Gorgadze, S Ormaechea

RCV

Bouthier – Gougeon, Trainor, Burgaud, Duplenne – Moeke (o), Roussarie (m) (cap) – Stolz, Vosawaï, Bolenaivalu – Van Jaarsveld, Delangle – Dumas, Garcia Veiga, Phelipponneau.

Remplaçants: Cloostermans, Fry, Tafili, Lagioiosa, Kafotamaki, Payen, Pic, Hickes