Les entretiens du RCV Business Club

Être partenaire du Rugby Club Vannes c’est aussi et surtout des histoires d’hommes et de femmes qui s’engagent à nos côtés. Aujourd’hui, plus de 350 entreprises accompagnent le RCV. Faisons plus connaissance avec Olivier Melina, directeur de l’agence BZH Entreprise et Commerce à Vannes, et parrain de notre prochain match face à Grenoble.

Olivier Melina, au centre, accompagné d’une partie de son équipe.

Olivier, pouvez-vous nous présenter BZH entreprise et commerce ?

BZH Entreprise et Commerce, anciennement franchisé Century 21 Entreprise et Commerce, est une entreprise spécialisée dans l’immobilier professionnel et la cession d’entreprise. Nous sommes 18 salariés, répartis en 6 départements : vente de fonds de commerce, la cession  des PME, les emplacements commerciaux centre-ville et périphérie, l’immobilier d’entreprise et le syndic et la gestion et l’investissement. Nous avons plus de 400 biens disponibles en portefeuille et nous réalisons un volume d’affaire de 35 à 40 M€ par an.

Pour quelles raisons êtes-vous devenu partenaire du Rugby Club Vannes ?

J’ai travaillé  dans le monde du sport de haut niveau pendant 10 ans après un cursus CREPS et INSEP. Selon moi, le sport et l’entreprise sont des secteurs très proches. Nous avons donc voulu communiquer et travailler avec le RCV et nous les accompagnons dans leur progression depuis six ans maintenant. Chez BZH Entreprise et Commerce nous avons une vraie culture sportive avec des véritables valeurs communes. Il faut également savoir que de nombreuses personnes qui travaillent dans l’immobilier sont d’anciens sportifs. Il y a beaucoup de parallèles à faire : la préparation foncière d’avant-saison correspond pour nous à la période de prospection, le match est pour nous les visites et nos ventes sont comme un match gagné. Nous sommes vraiment sur cette notion de challenge, de compétition. Et puis la gestion de mes 18 salariés ressemble beaucoup à la gestion d’un vestiaire avec une vraie approche collective.

Après six ans de partenariat, qu’est-ce que celui-ci vous a apporté ?

Le fait d’être partie prenante dans la progression du RCV, après ces six années de partenariat, nous a réellement apporté un bénéfice très fort en terme d’image. Et puis notre entreprise a suivi la même progression que le club, nous avons grandi ensemble. D’autres partenaires du club sont devenus des clients, pouvoir profiter du réseau du club est une vraie force pour notre développement. Nous étions troisième agence de France pendant plusieurs années et nous sommes devenus numéro deux. Nous sommes dans la compétition et nous nous sommes nourris des performances du RCV.

Quel est votre plus beau moment au RCV en tant que partenaire ?

Malgré tout, je dirais la dernière demi-finale face à Biarritz. Même si c’est une défaite c’est le match le plus fort. Pendant la rencontre, nous regardions déjà les billets d’avion pour Montpellier. Ca a été un événement marquant car nous avons vraiment touché le Graal la saison dernière. En tant que partenaire impliqué auprès du club, nous avons aussi mal vécu le truc nous étions peinés pendant plusieurs jours. Nous avons vraiment hâte de revenir aux matchs, hâte de revoir la Rabine pleine, hâte de revoir nos amis partenaires du rugby. Quand nous allons à un match, c’est pour alimenter notre réseau mais également pour vivre un vrai moment de plaisir.

Enfin, si vous étiez un joueur lequel seriez-vous ?

Je dirais le numéro 15, arrière, pour son côté sécurisant derrière. Être le dernier rempart, celui sur qui ses coéquipiers peuvent compter.