La Chronique de Jackie 30eme journée

Un match avec nombre d’Espoirs…

À l’annonce du groupe convoqué, on savait que la probabilité d’une victoire était infime.
Sans, surtout, vouloir dénigrer la qualité des jeunes, ils ne jouent tout simplement pas le même championnat.
Mais pour Jean-Noël Spitzer, ce dernier match, à Aimé-Giral, pouvait s’assimiler à une reconnaissance, entre autres, pour Léon Boulier, capitaine des Espoirs.
Ne pas oublier, non plus, les conditions d’entraînement perturbées qui ont empêché une préparation à la hauteur du niveau envisagé de cette confrontation.
L’enjeu était donc de ne pas prendre la marée !

Si Vannes ouvre le score (0 – 3, 3′) suite à une faute de Perpignan en mêlée (!), un ballon échappé permet aux Catalans d’inscrire leur 1er essai (5 – 3, 5′).
Cependant, les deux équipes se partagent les fautes et les nôtres jouent décomplexés.
13′, Vannes est dans l’avancée mais une passe mal ajustée finit en touche. Ce n’est que partie remise dans la foulée, sur un en-avant catalan, Anatole Pauvert joue l’avantage, enchaînement de passes… et Léon Boulier, inscrit son 1er essai en Pro D2 ! (5 – 10, 17′)
Mais notre joie est de trop courte durée, la bonne pression défensive vannetaise a été prise en défaut.
Perpignan revient à égalité : 10 – 10, 19′.
On a un peu le sentiment que les Catalans jouent « à deux à l’heure » en se contentant de saisir les bonnes opportunités.
À 13 -10 (33′), on se dit que Vannes relève le défi, mais il suffit d’un petit coup d’accélérateur aux Catalans pour trouer notre défense et inscrire leur 3ème essai (39′).
Mi-temps : 20 -10

On a presque cru à l’exploit possible jusqu’à cette 39ème minute, mais le patron semble bien être Perpignan. Il va encore falloir tenir quarante minutes…
Mais non ! Un ballon gratté au sol, Pierre Popelin, Kévin Bly, Pierre Pagès progressent vers l’en-but et c’est finalement Paga Tafili qui inscrit l’essai de l’espoir ! (20 – 17, 47′)
Finalement, notre équipe remaniée est loin d’être ridicule.
Cependant, Perpignan se doit de remporter cette rencontre, une faute vannetaise au sol, offre 3 points aux « Sang et Or » (23 – 17, 64′). On espère encore un essai breton à la dernière minute, seulement, ce sont les Catalans qui ne lâchent plus rien.
En sortie de pénal touche, leurs avants s’écroulent dans l’en-but (30 – 17, 74′).
Les offensives vannetaises resteront vaines.
Score final : 30 -17

Quatre essais à deux, vu nos conditions de jeu, ce résultat est honorable. Les jeunes ne se sont pas échappés et ont joué sans complexe.
Mais depuis déjà trois matchs, l’objectif en ligne de mire est la demi-finale qui aura donc lieu face au vainqueur de Biarritz – Grenoble, dimanche 30 mai à 18 heures, à La Rabine.

Le staff a prévu une mise au vert de son groupe afin de préparer au mieux ce match : « Là, il faut qu’on reprenne la main sur les contenus, l’intensité de nos entraînements pour rattraper au mieux le temps perdu » dixit Jean-Noël Spitzer.
Important : la LNR a pris des mesures très strictes pour finaliser le championnat malgré le Covid. (cliquer sur le lien)

Crédit photo : Michel Renac / Rugby Club Vannes