Hugh Chalmers, le Retour!!!

Hugh Chalmers, le Retour !!!

 

Hugh Chalmers, joueur emblématique de Bègles Bordeaux de 2008 à 2018 a rejoint le RC Vannes depuis le début de la saison.
A 34 ans, Hugh a tourné la page et s’est lancé à fond avec le RC Vannes comme il l’avait fait avec le club Bordelais où il a connu la montée en TOP 14 après avoir joué en Pro D2.
Il a apporté son expérience et sa science de la touche tout en restant modeste.
« C’est un travail d’équipe, tout le monde travaille ensemble et si ça tourne bien, c’est l’affaire de tous les joueurs concernés, il y avait tous les éléments pour que ça marche« .

Hugh retrouve le groupe à Montauban.

Interview

Photo Damien Kilani

 

Hugh, quand as tu commencé à jouer au Rugby?
« Le Rugby en Nouvelle Zélande fait partie de la culture du pays, mon père y jouait et mon oncle a évolué dans le « CUP NATIONAL NZ » dans les années 1970.
J’ai commencé à jouer à 4 ans, et ce qui m’a plu, c’est le côté collectif de ce sport, j’ai toujours aimé jouer avec les potes.« 

Tu as commencé comme talonneur, puis ensuite en grandissant tu es devenu 3eme ligne, parles nous de ce poste que tu occupes?
« J’ai joué en 8, notamment à Bègles Bordeaux en Pro D2, puis en 6 et en 7, c’est une poste qui est concerné dans toutes les facettes du jeu et c’est ce qui me plaît.« 

Tu es parti très jeune en Angleterre à Londres, qu’est ce qui t’a motivé pour partir si tôt et qu’as tu retenu de cette première expérience?
« J’ai eu une opportunité d’être pris dans une académie, j’ai appris qu’il fallait toujours avoir une plan B en dehors du Rugby et ça n’a pas été facile mais c’est l’école de la vie et ça m’a rendu plus fort.
ça m’a permis de faire aussi d’autres choses dans la vie, journaliste ou travailler dans les relations publiques et bien d’autres choses…« 

Tu es revenu ensuite d’abord à Montluçon, puis à Bobigny avec des affrontements contre Vannes, qu’est ce qui t’avait marqué dans ces rencontres contre le RCV?
« A Bobigny, j’ai joué avec Martin Michel, et je me rappelle que mon premier match avec Bobigny était contre Vannes, et ce qui m’avait marqué, c’est le souvenir  des supporters habillés en Asterix et Obelix.« 

Ensuite Bordeaux Bègles, où tu as joué 230 matches, comment as tu vécu l’évolution de ton club et quelles ont été les grosses différences que tu as notées entre la Pro D2 et le TOP 14?
« L’évolution de l’UBB a été progressive et finalement, la structure est à l’image du projet du club. La grosse différence entre les divisions, c’est la vitesse, le temps de jeu et la fréquence des matches.« 

Un petit mot sur ton  ami et ancien coéquipier Alten Hulme qui vit pas très loin de chez toi à Saint-Nazaire et que tu as retrouvé avec plaisir?
« Je suis ravi de le retrouver ici avec sa famille, ce sont de très bons amis de Bordeaux, et j’ai des supers souvenirs sur et en dehors du terrain avec eux.
Ils sont très bien installés en Bretagne et vivent leur passion pour le sport avec leur salle de CROSSFIT à Saint-Nazaire.« 

Photo M.Renac

Tu as tourné la page et te voilà maintenant à Vannes, comment trouves tu le club et son projet et quelle comparaison peux tu faire avec Bègles Bordeaux sur son évolution?
« Il y a pas mal de similitudes entre les deux club à un moment identique de leur évolution.

Mais la différence, c’est que le RCV est une club qui construit sa propre histoire avec son identité très forte et qui est unique dans le rugby Pro.« 

Comment apportes tu ton expérience et comment fonctionnes tu avec le staff?

« J’aime à penser que je n’ai pas changé depuis des années et j’ appréhende les choses de la même manière, je fais de mon mieux pour aider si besoin.« 

 

Rappelons que Jean-Noël Spitzer insistait sur son expérience lors de son arrivée au club
« Hugh, c’est près de 140 matches en Top 14, une immense expérience et une vraie valeur ajoutée à la conquête aérienne. »

 

 

Aujourd’hui le RCV est 5ème, tu reprends la compétition à Montauban après une blessure qui t’a handicapée depuis le début de l’année, comment vois tu la fin de saison et quels sont les pièges à éviter pour aller le plus loin possible?
« Rien est encore fait, mais si on arrive à garder notre envie et notre application, je suis très confiant, on peut faire une belle fin de saison. J’espère en avoir fini avec cette blessure pénible.« 

Montauban était venu gagner à La Rabine, quels sont les points forts de cette équipe?
« Je pense que ça va beaucoup plus vite de parler de leur faiblesses que de leurs forces, car ils ont beaucoup de points forts, comme leur paquet d’avants par exemple.« 

 

Bonne Chance à toi Hugh pour une fin de saison de tous les espoirs

L’équipe Communication