Espoirs : Un point sur la préparation avec Florent Bonnefoy

La saison Espoirs-Elite débute ce week-end pour nos jeunes.

Florent Bonnefoy, coach de l’équipe, nous répond sur la préparation de la saison et cette première confrontation face à Agen. 

Florent Bonnefoy, entraîneur des Espoirs.

Florent, peux-tu nous faire un petit point sur la reprise et sur l’effectif ?

Nous avons repris le 12 juillet, en même temps que l’effectif professionnel. Je dois dire que nous sommes satisfaits du travail qui a été effectué durant ces 9 semaines de préparation. Nous avons senti les gars impliqués et acteurs de leur projet sportif. C’est une chose sur laquelle nous avons vraiment progressé depuis cinq ans. Maintenant, la compétition nous permettra vraiment d’évaluer si le contenu proposé est en adéquation avec les exigences du niveau Elite.

L’effectif a évolué au tiers par rapport à la saison passée. Nous sommes dans une rotation logique car des joueurs arrivaient en fin de parcours en relation avec leur âge. Le côté positif réside dans le fait que nous commençons, depuis la saison dernière, à voir émerger des jeunes issus de nos équipes jeunes. Le processus d’alimentation interne semble être maintenant bien engagé. Les prochaines saisons devraient nous confirmer cette tendance.

Enfin, nous sommes convaincus que les jeunes ayant fait la présaison avec le groupe professionnel seront être des acteurs clés au sein du groupe. En tout cas, ils doivent en prendre conscience.

Le troisième ligne Clément Vidoni. Crédit photo : DK Prod / Rugby Club Vannes

Quel est le bilan des rencontres de préparation ?

Il est positif et sans langue de bois, ça n’est pas la marque de fabrique de la maison

En toute objectivité, ces trois rencontres nous donnent un indicateur sur notre niveau collectif, les joueurs à l’instant « T », l’engagement lié à notre sport et le travail effectué durant la présaison.

Je suis, d’ailleurs, très content que nous ayons pu affronter une équipe de notre niveau de compétition lors de la troisième rencontre. Cela permet à tout le monde de se réveiller sur le niveau Elite.

Comment abordez-vous cette première confrontation face à Agen ?

De deux façons : Tout d’abord, en outsider, ce que nous serons toute l’année sûrement. Nous débarquons au niveau Elite et sommes face à des concurrents qui connaissent parfaitement cette compétition. Il ne faut surtout pas voir, à travers mes propos, une forme de fatalisme ou d’appréhension bien au contraire, c’est sûrement un argument que nous aurons à faire valoir durant l’année.

Ensuite, avec beaucoup d’enthousiasme et de détermination. Franchement, que demander de plus quand on est compétiteur. Nous allons jouer au meilleur niveau possible, les gars vont pouvoir continuer leur progression grâce à celui-ci et recevons un club historique. C’est magnifique.