A la découverte de Tom Juniver

Interview de Tom Juniver

 

Nouveau demi d’ouverture au RC Vannes

 

 

 

Tom Juniver est un joueur JIFF et évolue au poste de demi d’ouverture ou d’arrière.

 

Il arrive de Massy.

 

Âgé de 21 ans, cet espoir de 82 kg pour 1m79 a paraphé un contrat espoir pour la prochaine saison.

 

Gerard Fraser :

 » C’est un joueur polyvalent qui peut jouer 15 et 10. Il a évolué en 15 avec Massy cette saison. C’est un buteur fiable et capable d’animer la ligne d’attaque. » 

Interview

1/ Tu as débuté le Rugby à 7 ans à Biarritz, toi originaire du Pays Basque, quels autres sports as tu pratiqué ?
Ouf, j’ai touché un peu à tous les sports. J’ai commencé avec le tennis puis le foot. Ensuite je me suis mis au rugby et au judo. Puis, j’ai toujours continué le rugby en l’associant à d’autres sports comme le ping-pong, la natation et le surf.
2/ Quel souvenirs gardes tu de l’école de Rugby du BO et quels sont les éducateurs qui t’ont marqué?
L’école de rugby ce sont les premiers amis pour la vie.
Avec certains, on a commencé le rugby ensemble puis on ne s’est plus lâchés.
Je ne vais pas citer tous les éducateurs,  donc je vais faire un choix et dire Roger Aguerre en Crabos qui, au-delà du terrain, m’a fait grandir humainement.
Je pense aussi à Heini Adams à Bordeaux pour la technique.
3/ Tu es parti assez jeune à Bordeaux pour le Rugby bien sûr, mais aussi pour tes études?
Bordeaux c’était parfait pour concilier études et rugby à bon niveau.
Ça commençait à se rapprocher du monde pro avec des entraînements le matin avec le centre de formation et les Espoirs le soir.
C’est l’apprentissage vers le haut niveau.

Tom à Bordeaux Crédit Photo EmyRugby64

4/ Tu as voulu aussi avoir un parcours professionnel en parallèle, quelles études as tu suivi?
A Biarritz j’avais un an d’avance scolairement et j’ai pu valider mon DUT Gestion des Entreprises.
Puis à Bordeaux, j’ai pu suivre une licence Management du Sport puis une licence économie et Gestion avec une bonne organisation.
Entraînements matin, cours l’après-midi et entraînements le soir.
5/ A Bordeaux, tu as joué avec Mathieu Jalibert qui est de la même génération que toi, comment avez vous cohabité, vous les deux demis d’ouverture?
Cohabiter c’est le mot approprié étant donné qu’il habitait le studio en face de moi au Centre de Formation et qu’on était souvent ensemble.
Ça nous a permis d’évoluer à d’autres postes dans un premier temps puis de me fixer à l’arrière pendant mes années à Bordeaux.
6/ La saison dernière, tu es parti à Massy pour jouer en Pro D2, quel a été ton apprentissage de ce championnat et qu’est ce qui t’a le plus impressionné?
Le monde pro c’est une remise en question en permanence.
J’ai commencé à jouer un peu qu’à partir de la trêve de Noël et je pense que sur les premiers matchs, ce qui impressionne le plus, c’est la dimension physique.

Pénalité à La Rabine avec Massy Crédit Photo Eurosport

7/ A La Rabine, tu avais marqué le premier essai du match avec Massy, racontes nous ton essai toi qui jouais à l’arrière ce jour-là?
C’est pas le plus grand chef d’œuvre de l’histoire du Rugby.
Si je me souviens bien il y a un ruck pas très loin de la ligne.
J’ai pris le ballon (à la place des avants qui m’en ont voulu <sic>) en faisant une feinte de passe et j’avais plus qu’à plonger.
8/ Tu vas retrouver ce public avec le RCV cette saison, comment trouves tu la ferveur Bretonne à La Rabine?
J’ai pu me rendre compte de l’engouement qu’il y a autour de ce club.
C’était incroyable la ferveur que le stade dégageait.
Ça donne envie d’être sur le terrain avec le RCV.
9/ Quelles sont tes ambitions au RCV pour cette saison?
Jouer le plus possible en prenant un maximum de plaisir avec l’équipe et ssayer de rendre aux supporters et tous les acteurs du club ce qu’ils donnent au club pour vivre des moments forts.
Merci Tom, on te souhaite une belle saison à La Rabine et des essais….avec le RCV