RCV/USD – « Soirée noire pour les Bleu et Blanc »

Le RCV s’est incliné à La Rabine face à une équipe Dacquoise opportuniste qui a su gérer les temps faibles et profiter des moindres failles vannetaises pour remporter une victoire qui aurait pu changer de camp. Une percée de Bureitakiyaca qui a traversé la défense des locaux plein champ pour offrir l’essai à Naqalevu a fait la différence peu après la mi-temps. Revenu à 3 points avec un essai de Fry suite à un énorme temps de jeu, le RCV a manqué le coche quand sur une pénal-touche à 4 minutes de la fin, il n’a pu conclure et aller à dame. La dernière pénalité de l’excellent Cachet à la dernière minute a même privé les Vannetais du bonus défensif.

Cruel!

Essai d’Eric Fry

Jean-Noël Spitzer : « C’est une énorme déception, et nous avons toujours nos chances de nous maintenir, ça va être un mano à mano avec Albi. On est dominé individuellement sur des détails techniques et tactiques dans ce match. Le petit geste qui peut faire la différence n’est pas fait par manque d’expérience et de maturité« .

La Chronique de Jackie Une défaite qui pèse lourd.
Il ne faut pas se voiler la face, certains clubs sont plus à notre portée que d’autres :
Biarritz, que nous avions battu chez eux, était déjà un 1er objectif de victoire à la maison. Que nenni ! A Carcassonne, les joueurs avaient réalisé une belle prestation, qui pouvait laisser présager une issue heureuse lors de la réception de Dax.

Dax, 12ème au classement, un proche rival. Nouvel impératif de victoire…

Le RCV réalise effectivement une belle entame de match (6-0, 9′), mais laisse ensuite la main à Dax qui revient à 6-6 (24′). Chaque équipe a ses temps forts, mais Vannes pêche dans la finition et n’arrive pas à concrétiser. Le score est donc étriqué à la mi-temps et plein d’incertitudes (6-6).

Est-ce la pression qui rend nos joueurs fébriles ?

Toujours est-il qu’après avoir encaissé 3 points pour une faute au sol, le deuxième centre Dacquois, Naqalevu perfore notre défense et aplatit dans l’en-but. (6-16, 49′). Rien n’est joué, mais c’est Dax qui a la main sur le match (6-19, 52′). Le bon travail des avants, en mêlée, permet à A. Moeke de réduire l’écart 9-19 (57′). Lorsque Dax se retrouve à 14, pour plaquage dangereux, Vannes retrouve quelques couleurs mais se heurte au mur landais. Les tribunes, encore bien pleines ce jour (environ 5000 spectateurs), poussent toujours leur équipe, mais les supporters ne peuvent retenir leur désappointement lorsque deux occasions d’essai avortent sur des en-avants.
Enfin, à la 68′, E. Fry concrétise ce temps fort vannetais. A. Moeke transforme : 16-19. Cet essai galvanise nos joueurs qui à la 74′ choisissent la pénal touche, laquelle est confisquée par les Landais ! Les Dacquois ne lâcheront plus le ballon et bénéficieront même d’une dernière pénalité que l’excellent buteur dacquois se fera un plaisir de passer, nous privant par la même occasion du bonus défensif. La messe est dite… Score final : 16-22

Malgré cette contre-performance, notre classement reste le même car Albi, 15ème a aussi perdu à Oyonnax. Nous sommes à égalité de points. Seulement, c’est à Albi que nous nous déplaçons lors du prochain match, le 10 février. Nous avons, certes, obtenu le point de bonus offensif, à la maison, lors du match aller, mais les enjeux seront tels, que les Tarnais vendront chèrement leur peau. Nous ne pouvons que souhaiter à nos joueurs d’y créer le buzz (seuls Aurillac, Oyonnax et Mont de Marsan y ont gagné).

Merci à ce supporter du forum Dacquois :

 » Vannes… une équipe très joueuse, dynamique, enthousiaste et pas vicieuse pour deux sous à qui je souhaite sincèrement de rester en ProD2. Elle le mérite pour sa philosophie, son esprit et le public qu’elle draine, et j’espère que son manque d’expérience qui lui a coûté un paquet de points depuis le début de la saison ne va pas la plomber.« 

Vannes – Dax 16 – 22 (6 – 6)

Détail du match ici
Arbitre : M. Hourquet. 5500 spectateurs.

Vannes : 1 essai de Fry (68er) ; 1 transformation (69e) ; 3 pénalités (5e, 9e, 57e) Moeke

Dax : 1 Essai de Naqualevu (48e) ; 5 pénalités (16e, 23e, 42e, 53e, 80e) , 1 transformation (49e) Cachet.
Carton jaunes:Naqalevu (58e).
Vannes : Bouthier, Pic (Lagarde 48e), Trainor, Mourot, Duplenne, Moeké, Payen (cap) (Roussarie 41e), Vosawaï (Stoltz 49e), Bolénaivalu, De Bruin, Van Jaarsveld (Delangle 41e), Lagioiosa, Dumas (Tafili 51e), Phélipponneau (Fry 48e), Cloostermans (Garcia-Véga 69e).

Dax : Cachet, Bureitakiyaca, Naqalevu, Devade, Dechavanne (Justes 75e), Bau, Pic, Koliavu, Taofifenua,(August 59e), Chiappesoni-Restano, Tuineau, Ceyte (Liebenberg 59e), Okalani-Faanunu (Kuparadze 64e), Choinard (Delonga 55e, 61e, Lakepa 73e), Béthery (Lakepa 55e).

Le Coup d’envoi a été donné par Thomas Coville

En passant la ligne d’arrivée de son Tour du Monde en solitaire à la voile à 17h57 le 25 décembre 2016, Thomas a établi un nouveau record :

49 jours 3 heures 7 minutes et 38 secondes, soit 8 jours 10 heures 26 minutes et 28 secondes de mieux que Francis Joyon en 2008