RCV – Provence Rugby 16 – 6, nouvelle victoire à La Rabine

RCV – Provence Rugby 16 – 6

« L’aventure est commune et le lien entre les supporters et les joueurs est un ciment. » JNS

Le RCV s’impose 16 – 6 face à une équipe de Provence Rugby qui nous a donné du fil à retordre.

Mais la grosse défense des Vannetais a su répondre présente, portée par La Rabine.

Jean-Noël Spitzer:
« Je n’ai pas tout aimé dans ce match et notamment une conquête qui n’a pas pesé sur l’adversaire.

Je vais devoir m’entretenir avec le coach des avants…
Mais par moment j’ai retrouvé le public de Vannes. Il était derrière les joueurs dès l’échauffement et dès les premiers contacts.
Les matchs d’hiver sous ces conditions, avec une fatigue accumulée, il faut les gagner car ils font la saison.
L’aventure est commune et le lien entre les supporters et les joueurs est un ciment. »

Le Match
Le match débute sur un faux rythme, les deux équipes s’observant dans les premières minutes.

Malheureusement, à la 7eme minute, c’est une blessure de Cramond au bras qui est remplacé par Picquette.
Une récupération de Le Bail nous met dans le sens de la marche et Hilsenbeck passe les premiers points à la 13 eme minute.

Les visiteurs solides offrent une bonne résistance.
Mais Popelin allume le feu et échoue de peu sur son plongeon dans l’en but après un gros temps fort des Bretons
On revient à la pénalité et Hilsenbeck double la mise à la 23e minute (6 – 0)

Darbo gâche une bonne pénalité, heureusement pour le RCV, mais il réduit le score peu après à la 28eme minute.

Rien n’est facile pour nous mais sur une action de belle envergure, Hilsenbeck termine l’action pour son premier essai de la saison qu’il transforme (13 – 3).
Darbo réduit le score juste avant la mi-temps, dans une rencontre où rien n’est joué. (13 – 6).

Pluie et vent sont de la partie après le repos et le RCV prend les choses en main et domine au début.
Mais une touche vendangée nous ramène dans notre camp.
Beaucoup de fautes de main de part et d’autres à cause des conditions atmosphériques.
Mais Popelin en verve nous donne de l’oxygène avant que Hilsenbeck nous permette de prendre 10 points d’avance à la 52e minute (16 – 6).
On est chahuté en mêlée, heureusement Darbo n’est pas très adroit sur ses tentatives.
Le public nous soutient dans ces moments difficiles et la mêlée des hommes de Jean-Noel Spitzer se remet à l’endroit.
Et la défense vannetaise va tenir toujours le choc.
On termine dans le camp des Aixois mais sans conclure.
Il reste à apprécier cette nouvelle victoire à La Rabine pour terminer le premier bloc de 2020.


Quant à Chistopher Hilsenbeck, auteur des 16 points, il a savouré le succès, avec beaucoup de  lucidité:
« C’était un match d’hiver et il fallait le gagner, peu importe la manière.
On a malgré tout réussi à faire des temps de jeu en première mi-temps et c’est là qu’on a créé le score, on a été plutôt bon dans l’occupation du terrain et c’est là qu’on bâti notre victoire .
En deuxième mi-temps, on les a plutôt laissé dans leur camp et notre défense a été solide, c’est ça la recette de la victoire ce soir.« .

Oleg Ishchenko et Thomas Lacelle

Provence Rugby nous a fait souffrir avec les deux anciens Vannetais Oleg et Thomas

 

RC Vannes – Provence Rugby 16 – 6 (Mi-temps 13 – 6)

La Rabine, Arbitre MrMallet (Drome-Ardèche)
Pour Vannes 1 essai Hilsenbeck 33e, 1 transformation, 3 pénalités Hilsenbeck 13e, 23e, 52e
Pour Aix 2 pénalités Darbo 28e, 38e

Vannes Entraîneur : JN. Spitzer. 15 Popelin —14 Fartass, 13 Curtis, 12 Bonnefond, 11 Duplenne —10 Hilsenbeck, 9 Le Bail — 7 Cramond, 8 Vosawai, 6 Dumoulin — 5 Marks, 4 Civetta — 3 Tafili, 2 Leafa, 1 Abraham. Remplaçants : Blanchard (16), Neparidze (17), Picquette (18), Bolenaivalu (19), Hutteau (20), Pilet (21), Burgaud (22), Kite (23).

Provence Rugby Entraîneur : F. Cibray. 15 Massip —14 Lacelle, 13 Brousse, 12 Burotu, 11 Zambelli —10 Bézy, 9 Darbo — 7 Luafutu, 8 Malet, 6 Annetta — 5 Kbaier, 4 Mondoulet —3 Loukia, 2 Forbes, 1 Ishchenko. Remplaçants : Laget (lb), Taumalolo (17), Lockley (18), Guiry (19), Bau (20), Munro (21). Delage (22), Navrozachvili (23).

Echauffement de nos joueurs

Merci à Michel Renac

 le Live de score’n’co