Vannes – Narbonne vendredi 20 heures

Le RCV est revenu de Dax sans point pour la première fois de la saison.
Après être entré trop tardivement dans le match, et malgré un retour tonitruant en deuxième mi-temps. En marquant trois essais, revenant d’un rédhibitoire 6 – 30 à un 27 -33.
Jean-Noël Spitzer voulait relativiser cet échec, en regardant devant lui pour se projeter sur le choc à la Rabine contre Narbonne.
Un match où il faudra reprendre la marche en avant, en s’appuyant sur le public Breton qui saura porter son équipe comme lors des trois premières rencontres à domicile.
« On va se focaliser sur notre prochaine rencontre. Elle sera d’une tout autre intensité contre Narbonne ! » insiste Jean-Noël.

Narbonne lui s’est refait une santé. Le club des frères Spanghero et de Jo Maso a battu Béziers 23 – 22 à la dernière minute, et pointe à cinq points des Morbihannais.
Le choc psychologique a eu lieu avec le retour de Christian Labit qui a été nommé officiellement le 28 septembre entraîneur en chef après avoir été mis de coté fin Août.

Vannes - Narbonne

Vannes – Narbonne

« Christian a des racines narbonnaises et a amené une nouvelle énergie, un état d’esprit humain. Nous avons passé une bonne semaine de préparation où nous n’avons pensé qu’à nous, en restant dans notre bulle. Il a apporté de la fraîcheur en étant très précis sur les valeurs à défendre et le combat dans le jeu. Jouer avec le cœur, pour le plaisir, ce qu’on avait un peu perdu lors des quatre semaines précédentes. »Constate Nic Straus, l’entraîneur des lignes arrières.
« Ce n’est pas le succès d’un seul homme. Christian a été le déclencheur mais, pour le reste, c’est le groupe qui a décidé de prendre son destin en mains. Depuis un bon moment, on essayait de se relever pour montrer que nous sommes fiers d’être Narbonnais »

Méfiance donc pour nos Vannetais, qui ont eu la satisfaction de voir que leur nouvelle recrue, Anga’aelangi, tenait parfaitement la route. Mais aussi de constater que quand ils envoient la cavalerie, les hommes de Spitzer et Lahaye ont la faculté de perturber n’importe quelle défense. Il faudra donc remettre le bleu de chauffe, car les Languedociens vont venir dans le Morbihan pour s’extirper des dernières places.

« Aujourd’hui, on va jouer tous les matchs avec ambition car nous n’avons pas le choix. Vannes n’est pas une équipe facile à manœuvrer mais on se déplacera avec la ferme intention d’y gagner » espère Nic Straus.

Faudra donc le faire mentir!

rcvnarbonneaffiche

Propos entraîneurs Midol