Vannes Béziers la chronique de Jackie

Le RCVannes passera Noël au chaud

S’il fallait trouver des arguments pour gagner ce match, ils étaient nombreux : la revanche du match aller où nous avions fini sans talonneur, prouver que la défaite à Montauban n’était qu’un accident de parcours, faire plaisir aux fidèles supporters (encore près de 7000, ce soir) et surtout s’éloigner de cette dangereuse zone de relégation (nous sommes 13ème avant cette rencontre).

Joyeux Noël Photo Michel Renac

Une mi-temps prolifique
Si les supporters biterrois ont annoncé qu’il faudra « tuer » la partie d’entrée pour avoir une chance de gagner, ils n’ont pas prévu que ce sera Vannes qui va appliquer ce principe.
Dès sa 1ère incursion dans le camp héraultais, Kévin Bly marque le 1er essai de la soirée (7 – 0, 5′). Nos joueurs sont galvanisés et poussent Béziers à la faute (10 – 0, 8′) avant d’enfoncer le clou par Gwénaël Duplenne qui aplatit en coin (15 – 0, 9′).
Dès que Vannes joue avec ses trois quarts, Béziers prend l’eau, voire la marée. On a presque le sentiment qu’ils jouent en grande infériorité numérique !
S’ensuivent 20 minutes d’imprécisions, de pénalités de part et d’autre, lorsqu’Ashley Moeke creuse un peu plus le score : 18 – 0.
Ce match semble bien engagé… mais il l’est définitivement lorsqu’Anthony Bouthier profite des largesses défensives héraultaises (25 – 0, 32′). Nos joueurs fétiches se sentent pousser des ailes, emballent le jeu et permettent à Paga Tafili d’aplatir l’essai collectif (32 – 0, 36′).
Malgré quelques instants de rébellion, Béziers, est, ce soir d’autant plus apathique que nos joueurs sont irrésistibles !
Il reste 2 minutes, Manoa Vosawai relance le jeu, pourquoi pas l’essai dont nos joueurs sont coutumiers, dans les arrêts de jeu ? Mais, non, on en restera là.
Mi-temps : 32 – 0
Le bonus offensif est pour l’instant dans la poche. Béziers n’a fait que subir mais vont-ils se réveiller ?
Une seconde période à 0 – 0
Les héraultais retrouvent effectivement de l’agressivité, dans le jeu, mais pas seulement…
Les actions offensives vannetaises n’aboutissent plus, mais le rideau défensif reste toujours aussi imperméable
Vers la 65′, Béziers presse mais ça ne marche pas non plus, suite à une grosse défense des Bretons !
La débauche d’énergie des 40 premières minutes a laissé des traces : le jeu, de part et d’autre, perd de sa précision.
Les multiples changements ajoutent à la perte d’élan.
Lorsqu’à la 74′, Alexandre Mourot file dans l’en-but, sur une passe de Christopher Hilsenbeck, le jingle de La Rabine résonne pour l’essai, mais il y avait en-avant !
Les dernières tentatives biterroises resteront vaines.
Score final : 32 – 0
Nos joueurs ont rempli leur contrat et se rassurent.

Suite aux défaites de nos proches rivaux, nous retrouvons la 8ème place (perdue depuis le 6 octobre), à 5 points derrière… Béziers.
Merci à toute l’équipe, pour ce joli cadeau de Noël avant l’heure.
Joyeuses fêtes de fin d’année à tous.
Prochain rendez-vous, le 5 janvier à Angoulême.