Vannes – Béziers, la chronique de Jackie

Vannes – Béziers

Une victoire au forceps

Si nous avions battu Carcassonne, 3ème (avant le match), pourquoi s’inquiéter, outre mesure, avant de recevoir Béziers, 8ème ? Parce que Jean-Noël Spitzer avait bien dit et répété qu’il ne fallait pas se relâcher, que tout nouveau match remet les compteurs à zéro.
Cette rencontre en a été l’illustration.
Une entame de match peu rassurante lorsque durant le 1er quart d’heure, Béziers occupe notre terrain, sans toutefois concrétiser, en cherchant des touches que nos sauteurs leur confisquent !
18′ 1ère belle offensive vannetaise : Anthony Bouthier tente une passe au pied pour Kévin Bly, mais l’ailier biarrot s’empare du ballon…
27′ Vannes est à deux doigts de marquer, enfin, à deux mètres de l’en-but, mais l’action se termine sur un en-avant 
C’est, finalement, Béziers qui va enclencher le compteur par une pénalité suite au carton jaune de Kévin Bly, pour un geste illicite sur l’arrière biterrois.(34′, 0 – 3)
Nous atteignons la mi-temps sur le score de 3 – 3, 13 Bretons face à 14 Occitans.

Photo M.Renac

Un score qui ne reflète pas l’engagement et la volonté de jouer des deux équipes, du déchet technique, certes, mais la pression adverse est omniprésente

Nous sommes, donc, dubitatifs quant à l’issue de ce match. L’une des équipes va-t-elle craquer ? Laquelle ?
Car dans l’immédiat, notre adversaire, s’il est défaillant en touche, récupère des ballons dans les rucks et semble plus perforant, même si notre défense ne craque pas.
Retour des vestiaires, Vannes propose du jeu, mais Béziers maintient ses barbelés. Nos joueurs doivent s’en remettre à la botte de Christopher Hilsenbeck (6 – 3, 46′)
Seulement, les Biterrois collent au score (6 – 6, 51’/6 – 9, 58′, suite à un drop).
Notre buteur égalise (9 – 9, 62′ et nous donne l’avantage (12 – 9, 65′).
Il reste 15 longues minutes, nos nerfs sont mis à rude épreuve, mais Vannes occupe désormais le terrain adverse. Les 8200 supporters du soir, donnent de la voix, poussent avec les joueurs, en vain.
Les derniers lancers en touche donnent lieu à un concours de « pizzaiolo ». Béziers en perd l’ultime et permet à Jules Le Bail de libérer le stade suite à quelques pick and go.

Score final : 12 – 9
Un score, sans essai certes, mais qui ne reflète pas la dynamique de ce match. Vannes a reçu ce soir, une équipe vaillante et accrocheuse. Si nos joueurs ont eu une bonne conquête, ils n’ont jamais réussi à trouver la faille dans les lignes défensives biterroises.
Le coach soulignait l’apport des « joueurs de métier » qui ont su rassurer l’équipe, lui permettre de ne pas perdre le fil du match et de gagner cette rencontre que l’an dernier, nous aurions certainement perdue (« Remember » Carcassonne).
Alors que le nombre de matchs s’équilibre entre les déplacements et les réceptions, Vannes affiche 5 victoires, un nul et 4 défaites soit un bon bilan (8ème, 24 points).
Prochaine rencontre, vendredi 9 novembre, nous allons à Mont de Marsan, second du championnat, invaincu à domicile, Vannes ne sera pas favori…