Une victoire avec le cœur ! La chronique de Jackie

Car il en a fallu pour tenir les 4 minutes de temps additionnel où Biarritz, en position de force, voulait, à tout prix, nous priver des quatre points mérités.
Après la belle issue du match face à Bayonne, il s’agissait bien, de confirmer notre invincibilité avant d’entamer un nouveau bloc à haut risque : 4 déplacements (dont Colomiers, Grenoble) et réception de Montauban, clubs de haut de tableau.
Et si Massy ne fait pas partie des clubs prétendants à la montée, Colomiers s’y est cassé les dents, ce week-end…
C’est dans un stade comble (9000 personnes) que dès la 3ème minute, J. Lutumailagi (servi par A. Bouthier) inscrit le 1er essai du match (7-0). Cette entame est de bon augure.

Steeve Blanc-Mappaz et Manoa Vosawai, la victoire du cœur Photo M.Renac

Seulement le BO est d’un autre calibre que Bayonne (pour l’instant…) et nos joueurs n’arrivent pas à réitérer l’exploit de la semaine dernière.
Biarritz monopolise même, le ballon durant presque 20 minutes mais notre défense est hermétique.
Au fil des actions, les deux équipes s’en remettent à leurs botteurs qui grappillent les points : 16-6 à la mi-temps.

Le match s’avère bien engagé, Vannes maîtrise globalement son sujet, mais le retour des vestiaires peut toujours réserver quelques surprises. Cette seconde mi-temps risque de nous sembler longue…
Cependant, Biarritz commet beaucoup de fautes. Un plaquage haut sur C. Lagarde dès la 43′ permet à A. Moeke (Monsieur 100 %) de prendre un peu de distance : 19-6.
Un essai d’écart, ça commence à « sentir bon ». Las !!! Trois minutes plus tard, une percée extraordinaire de l’ailier K. Hamdaoui, permet au 3ème ligne biarrot d’aplatir dans l’en-but.
Essai transformé qui jette un petit coup de froid : 19-13. (47′)
Le quart d’heure suivant verra un jeu haché, où Biarritz écope de 2 cartons jaunes.
Les supporters poussent derrière leur équipe et donnent de la voix, voix qui passe aux hurlements de joie lorsque J. Le Bail aplatit suite à un temps fort vannetais, mais essai refusé ! Cependant, pénalité accordée pour un hors-jeu biarrot : 22-13 (71′)
On revient à un essai d’écart, mais le BO recolle au score 22-16 (75′) et va nous infliger les dernières minutes d’un match les plus stressantes que nous ayons encore vécues cette année.
5 minutes d’apnée ou de délire dans les tribunes, debout à pousser avec les joueurs ! Une mêlée écroulée, deux… pourvu qu’Il (l’arbitre) ne siffle pas un essai de pénalité… A la 3ème, le ballon sort, Biarritz enchaîne, mais E. Radrodro réussit à confisquer le ballon. OUF ! J. Le Bail nous libère en tapant en touche.
Score final : 22-16
La Rabine explose de joie !
Contrat rempli : nous terminons ce bloc avec 15 points, à 8 longueurs du 1er relégable, en l’occurrence Narbonne.
Si notre 7ème place de ce soir est flatteuse, elle nous assure un petit « matelas » pour le 2ème bloc.
Dans l’immédiat, bon repos à nos guerriers, car les têtes et les corps commençaient à fatiguer.
Reprise dans seulement 15 jours, à Colomiers, 20h30, match diffusé sur Eurosport 2.