UNE CHARTE DES DERBYS BRETONS

– Charte des derbys bretons –

 

L’exemple du RCV mis en avant

 

 

 

 

La « Charte des derbys bretons » a été signée hier au stade de la Rabine par les 5 clubs de football historiques de la Bretagne (Brest, Nantes, Guingamp, Lorient et Rennes) en co-organisation entre la Région Bretagne, le Comité Bro-Gozh, la ville de Vannes et le Rugby Club Vannes. Fort de notre protocole mis en place depuis plusieurs saisons et félicité auprès des instances sportives et institutionnelles, nous avons échangé notre expérience auprès des clubs professionnels de football. 

 

Pourquoi cette charte ? Injecter plus de Bretagne dans les derbys de football : c’est l’objectif de la « Charte des derbys bretons » à l’instar de ce que notre club a réussi à faire régulièrement et a été cité comme exemple à suivre. Cela s’identifie de manière intensive le jour de match dans notre temple du rugby breton. Un protocole a été mis en place tel que nous le connaissons chaque soir de match à La Rabine :

  • Interprétation du Bro Gozh  avant le match avec présence des paroles sur les écrans et les feuilles de match
  • Présence d’un des bagadoù de la région du stade concerné, en partenariat avec Sonerion, Fédération qui comptant 130 bagadoù et plus de 10 000 musiciens ;
  • Attribution au club qui accueille de drapeaux bretons par le Conseil Régional de Bretagne
  • Présence sur la pelouse du stade concerné du plus grand drapeau breton du monde

 

Qu’est ce que cela va changer concrètement lors des matchs ? La réponse de Jacques -Yves Le Touze, Président du Comité Bro Gozh, qui cherche à promouvoir le chant du même nom comme hymne breton :

« On a voulu proposer un cadre commun aux 5 clubs, avec un protocole qui puisse se caler avec l’ambiance foot : un drapeau géant breton sur le stade, des milliers de petits drapeaux bretons, le Bro Gozh interprété d’une manière ou d’une autre, des animations avant le match et pendant la mi-temps avec le bagad du coin, et la promotion des produits bretons, avec Produit en Bretagne.. »

 

La Région Bretagne est associée à la démarche, et va fournir des milliers de drapeaux bretons. Mais pour le Président de Région, Loïg Chesnais-Girard, il ne faut pas y voir une crispation régionaliste ou identitaire :

« Assumons notre bretonnitude, notre culture, notre identité, et faisons le avec ce qui nous caractérise : une ouverture au monde, et une capacité à nous sentir à l’aise partout.. Les pieds en Bretagne, la tête partout dans le monde… »

 

 

 

Nous sommes très fiers d’avoir été sollicités pour accompagner cet événement et nous continuerons d’assurer la promotion de notre beau et riche patrimoine …

 

A bientôt

 

L’équipe Communication