Simon Boisbluche, le point sur la reprise au RC Vannes

Interview de Simon Boisbluche

Le début de saison bat son plein au RC Vannes, l’occasion de faire le point avec le préparateur physique du RCV, Simon Boisbluche

 

Interview

Simon, peux tu nous dire où en sont les gars sur le plan physique après un mois et demi de reprise?

Nous avons effectué une reprise en décalé à partir du lundi 17 juin avec les recrues et les joueurs ayant moins participé aux matchs de la fin de saison. Cette reprise en décalé nous a permis de poser des bonnes bases de travail avec les recrues et d’éviter les blessures que l’on peut constater habituellement avec les joueurs qui changent de club et de méthodes d’entrainement. Ils ont ainsi pu travailler pendant deux semaines sur des matinées complètes, les après midi étaient consacrées aux obligations administratives et à leur installation à Vannes.

Concernant les joueurs qui étaient déjà présents au club ils sont revenus le 26 juin avec beaucoup de motivation et d’envie ce qui nous a permis de réaliser un premier très bon bloc de travail jusqu’au 21 juillet.

Et des nouvelles des blessés?
Freddy (Hickes)  et Albert (Vulivuli) ont retrouvé les terrains durant le stage d’arzon avec un travail individuel avec les préparateurs physiques et l’équipe médicale.
Maelean (Rabut) poursuit la rééducation de son LCA
Remi (Seneca) a retrouvé le début des entrainements collectif cette semaine il va monter en puissance les prochaines semaines pour être prêt pour le début de saison
Branden (Holder) sera absent pour le début du bloc suite à une blessure au pied.

Quel a été le programme suivi depuis le 18 Juin avec la montée en charge progressive avant la semaine de stage?
On a réalisé une préparation classique Avec un travail axé principalement sur le développement des qualités de puissance vitesse. Nous nous sommes appuyés sur le match contre Brive en 1/2 finale pour préparer cette intersaison. Nous avons la volonté de nous rapprocher du niveau de ces équipes et nous devons travailler en conséquence. A coté de cela nous poursuivons sur cette idée de rugby intégré avec des journées à thème bien identifiée.

Quel a été le programme du stage de cette semaine avant la rencontre contre Rouen?
On s’est attaché durant cette semaine à travailler sur des séquences très intenses que ce soit en défense ou en attaque, nous bénéficions d’excellentes conditions que ce soit entrainement ou hôtellerie et cela nous a permis de conserver une qualité de travail tout au long de la semaine et du match.

 

Quels ont été les éléments qui t’ont marqués et que tu as mis en place dans la prépa physique depuis la montée en Pro D2?
On se rend compte avec les 3 années passées que l’entrainement physique doit partir du jeu et notamment du match. Pour cette pré-saison on s’est donc appuyés principalement sur ce qui a marché lors des phases finales mais aussi ce qui a moins bien marché. Nous avons la volonté de renforcer nos points fort et d’essayer de combler nos points faibles à travers le travail intégré.
Une phrase d’un entraineur de foot m’avais mis la puce à l’oreille il y a quelques années quand il avait été interrogé sur la place du travail physique dans son entrainement il avait répondu la chose suivante: Un pianiste ne s’entraine pas en courant autour de son piano.
C’est un petit peu la réflexion que nous avons depuis l’année dernière dans la construction de nos entrainements, c’est à dire mettre le rugby au cœur de l’entrainement.
Cela impose de proposer des séances très intenses afin de ne pas avoir à trop travailler sur le plan dissocié le travail énergétique.
Nous sommes progressivement passé de 50% du temps total d’entrainement consacré au rugby au début de la Prod 2 à 70% aujourd’hui .

Comment fais tu pour coïncider les pics de forme avec le début du championnat et les deux premiers matches à Carcassonne et à Biarritz?
On cherche sur cette pré-saison à développer les joueurs et le jeu de l’équipe on pense moins à un pic de forme, la période d’affutage et de régénération va arriver à partir de la semaine prochaine et la préparation progressive du match à Carcassonne.