Simon Boisbluche, la prépa physique dans la dernière ligne droite

Simon Boisbluche, la prépa physique dans la dernière ligne droite

Simon Boisbluche Photo M.Renac

 

Avant d’attaquer les sept dernières rencontres et toujours dans les clous pour une qualification dans les six premiers, il était nécessaire de faire le point avec Simon Boisbluche ….

Interview

1/ Après huit mois de compétition intensive, quel est l’état physique du groupe?

« Comme toutes les équipes nous avons des joueurs qui commencent à cumuler beaucoup de temps de jeu
Je pense à Jules (Le Bail) et Antho (Bouthier), Kevin (Burgaud) qui enchaîne beaucoup aussi derrière
Devant des joueurs comme Rémi (Seneca), nos droitiers ainsi que Dan (Tuohy) sont aussi des joueurs très sollicités depuis le début de l’année et il sera important de bien individualiser leur fin de saison si l’on veut atteindre nos objectifs. »

2/ La semaine de repos va recharger les accus, quel est le programme de la reprise avant cet avant-dernier bloc de 5 rencontres?

« Effectivement, contrairement aux saisons passés ces blocs de 4 matchs avec une semaine de coupure nous permettent de ne pas faire rentrer les joueurs dans des états de fatigue trop important. On remarque depuis quelques temps qu’il est très difficile pour un joueur d’enchaîner 4 matchs plein.

Nous allons repartir samedi et dimanche par un travail en salle de reconditionnement sur le plan énergétique et musculaire, nous aurons ensuite un travail de reprise du contact en dojo
Le dernier bloc du week-end de reprise sera consacré à la reprise rugby.

Nous avons la chance de joueur dimanche donc nous aurons ensuite une semaine complète de travail à partir de mardi afin d’aborder ce déplacement dans les meilleures conditions. »

Photo D.Kilani

3/ On en est à la troisième saison en Pro D2, quel bilan tires tu depuis l’accession et quel a été l’évolution de la prépa physique depuis Juillet 2016?

« L’évolution et ça va peut être vous surprendre mais elle a été de faire en sorte que les joueurs s’entraînent à basse intensité certains moments de la semaine ! C’est aussi une évolution dans la manière de concevoir les semaines d’entraînement de la part du staff.
Si l’on souhaite que les joueurs développent des intensités maximales de course il est nécessaire qu’ils aient une parfaite connaissance de leur placement / replacement sur le terrain et pour cela il est nécessaire actuellement de passer par un travail à basse intensité

La deuxième évolution elle se situe dans le fait que nous cherchons à dominer systématiquement les séquences longues d’un match (il y en a généralement 5-6 dans un match de prod2).
Nous accordons beaucoup plus d’importance aux intensités de courses durant ces séquences qu’aux intensités de courses moyennes d’un match.
Notre dernier entraînement de la semaine est consacré en grande partie à ces séquences de jeu. »

Simon Ged et les gars après la belle victoire contre Oyonnax Photo M.Renac

5/ Tu disais le danger de finir en roue libre (Colomiers la saison dernière, Carcassonne en 2017) quand on attaque la suivante, le RCV reste dans les clous pour la qualif, bon signe pour préparer la prochaine saison?

« C’est notre objectif de début de saison, être capable de regarder la 6eme place jusqu’à la dernière journée
Aujourd’hui nous sommes à 2 points de la 5eme place au classement britannique et à 1 point de la 6eme place ce qui veut dire que tout est encore possible. »

6/ Comment maintenir la volonté et l’abnégation des gars après plus de huit mois de compétition?

« Nous faisons en sorte que les joueurs soient acteurs du projet.
Ils participent énormément à la préparation des matchs avec le staff. »

7/ Le prochain bloc a la particularité de contenir 5 matches, dont trois à la maison, quels sont les précautions à prendre pour terminer contre Aurillac à domicile le dernier match en bonne condition?

« Nous allons disputer un bloc de 5 matchs avec 3 réceptions.
Nous avons la Chance de redémarrer ce bloc avec plusieurs joueurs qui seront de retour
Hugh (Chalmers) a repris la course cette semaine il reprendra avec le groupe cette semaine
Wandrille (Picault) devrait également reprendre avec le groupe cette semaine
Pierre ça sera sûrement un peu plus long je pense qu’il postulera à nous contre Bourg en Bresse.
Nous aurons peut être une bonne surprise avec le retour de jb pic sur les terrains sur ce bloc également
Mis à pars les blessés de longues dates (Eric (Fry), Étienne (Delangle) et Freddy (Hickes) nous allons attaquer ce bloc avec un effectif pas trop entamé .

Si l’on veut performer et pouvoir encore parler de qualification au soir d’Aurillac, il faudra que l’on puisse compter sur la performance de l’ensemble de notre effectif. »

8/ On attaque Biarritz dans une dizaine de jours le dimanche 17 Mars), est ce que ce match peut conditionner la prépa physique sur la fin de saison?

« Biarritz c’est une équipe qui tient beaucoup le ballon et qui est performante sur les séquences longues que j’évoquais au plus haut
C’est donc un bon test pour nous il faudra être prêt à relever le défi de l’intensité dans les courses. Et notamment sur ces 6-7 séquences longues dans le match !
Nous n’avons pas réussi à le faire à Brive il faut qu’on soit capable de le faire à Biarritz. »

Merci Simon, bonne chance pour ces deux derniers blocs, avec une bonne surprise au bout

 

Dans la dernière ligne droite Photo M.Renac