RCV – Mont de Marsan la chronique de Jackie

Match de barrage 13-05-19
Un exploit majuscule !

Ce match, à La Rabine, avait un parfum particulier : 1er match de play off de notre jeune histoire en Pro D2 et vraisemblablement, le dernier de la saison, dans notre stade fétiche.
C’est donc, dans une ambiance de fête, passablement électrique, des tribunes combles sous le soleil que les joueurs rejoignent les vestiaires.
Les spéculations vont bon train, mais nombre de supporters craignent que nos joueurs, ayant atteint et même dépassé leur objectif, ne jouent plus rien.
À cette question, Anthony Bouthier répondait, la veille du match, « nous sommes des compétiteurs, nous jouons pour gagner, jusqu’au bout. »
La rengaine, largement reprise dans les médias, d’un Stade Montois habitué aux phases finales ne rassurait pas, non plus. Seulement, nos joueurs n’ont plus de pression et peuvent jouer libérés.
Ils vont nous en faire une démonstration magistrale !
L’essai d’Ambrose Curtis dès la 2ème minute fait mentir le manager montois (« on ne se laissera pas surprendre ») et se lever les supporters comme un seul homme ! Christopher Hilsenbeck ne tremble pas face au vent : 7 – 0.
Mais aujourd’hui, les Landais répliquent : 7 – 7, 6′.
Le jeu de mouvement breton met à mal la défense montoise, Brendan Holder fait parler sa puissance, casse 3 placages pour servir Gwénaël Duplenne qui file entre les poteaux (14 – 7, 8′).
Dès le quart d’heure de jeu, Vannes prend l’ascendant, pousse les Montois à la faute.
Le score évolue au rythme des pénalités (17 – 7,14′ / 17 – 10,19′ / 20 – 10, 21′ / 23 – 10, 25′), mais nos joueurs nous offrent un festival offensif tel que les Montois en perdent leur latin, et leurs moyens !
Branden Holder enfonce un peu plus le clou, en sortie de mêlée, juste avant la sirène.

Essai refusé à Jeremy Abiven Photo M.Renac

Mi – temps : 30 – 10, 3 essais à 1
Les pessimistes ou dubitatifs d’avant match n’en croient pas leurs yeux qui, désormais, pétillent. Dans les travées du stade, on fête, presque déjà, la victoire. Il reste, certes, encore 40 minutes, comment les Montois pourraient-ils ne pas essayer de réagir ? Mais vu la prestation bretonne, il est difficile d’envisager la défaite.
Retour sur le terrain, Vannes gagne ses duels aujourd’hui et met Mont de Marsan en difficulté, en conquête. Une nouvelle offensive bretonne engendre un geste montois très malheureux sur Kévin Burgaud. Les Landais évolueront à 14 dès la 47ème minute (33 -10). On n’en demandait pas tant !
Nos joueurs vont alors dérouler : 2 nouveaux essais d’Ambrose Curtis, suivi par Anthony Bouthier.
50 – 10 à l’heure de jeu.
On compatit avec cette équipe montoise, en totale déroute. D’ailleurs, le score en restera là. La coupe est déjà bien pleine (6 essais à 1).

Le RCVannes, ses milliers de supporters savourent cette éclatante victoire, synonyme de qualification en demi-finale. C’est l’aboutissement du travail acharné du staff et du groupe, porté par une excellente dynamique.
Notre équipe retrouvera, dimanche prochain, Brive au stade Amédée Domenech. Pour cette rencontre, Vannes est clairement outsider car les Coujoux sont 1ers du championnat, invaincus à la maison, avec pour ambition, la remontée en Top 14. Que nos joueurs se fassent donc plaisir et jouent sans pression.