RCV – Massy la chronique de Jackie

Un match qui a tenu toutes ses promesses…

 

… Surtout pour les difficultés. Mais lorsque la victoire est au bout, on ne fera pas la fine bouche !
En effet, Jean-Noël Spitzer avait prévenu que cette équipe de Massy était à craindre.
Sa très mauvaise posture n’est pas à l’image de son jeu, d’une part.
D’autre part, « remember » Carcassonne l’an dernier, où la lanterne rouge nous avait battus avant une remontada spectaculaire.
Une première mi-temps bien pâle
Massy monopolise le ballon, mais au quart d’heure de jeu, Vannes a l’occasion d’ouvrir le score par la botte de Jules Le Bail (3 – 0).
Seulement, Massy joue très bien à la main et finit par conclure (3 – 5, 19′).
Sous la pression massicoise, Vannes cafouille ses mêlées, propose un jeu brouillon et ne trouve pas de solution.
27′ Une belle action vannetaise nous laisse entrevoir l’essai, mais Ambrose Curtis est poussé en touche.
Lorsque Manoa Vosawai sort sur carton jaune (32′), on craint le pire, mais les Massicois se laissent emporter par leur enthousiasme et se retrouvent aussi à 14 (34′), alors que Vannes campait dans les 22 massicois.
Là, Jules Le Bail peut tenter la pénalité (6 – 5, 35′)
On atteint la mi-temps sur ce score, flatteur, car le botteur massicois a vendangé 8 points…
Vannes a déjoué face à des Essonniens qui, n’ayant plus rien à perdre, jouent libérés et ont bien privé Vannes de ballons.
Nos joueurs vont-ils trouver les solutions ?
Le point dans les vestiaires en sera peut-être la clé…

Andy Cramond en action photo M.Renac

La seconde mi-temps qui nous rassure
D’entrée de jeu, Branden Holder perce les lignes défensives mais s’isole et ne peut transmettre correctement. Pas grave, il remet le couvert deux minutes plus tard, suite à une jolie percée de Patrick Leafa, et va à dame ! (13 – 5, 44′)
L’écart se creuse enfin par la botte de Jules Le Bail (16 – 5, 49′)
Est-ce le tournant du match ? Que nenni !
Massy reprend la main, épuise nos joueurs en défense.
Suite à deux occasions d’essai manquées, la 3ème est la bonne et récompense les Massicois de leurs efforts (16 – 12, 66′).
Tout est à refaire, retrouver la confiance.
Cependant, notre mêlée fait maintenant souffrir les Franciliens. Dans leurs 22 mètres, ça tourne…, l’arbitre signale une pénalité contre Massy, mais Carwyn Jones s’échappe en filou, petit côté, et permet à Dan Tuohy de marquer le 1er essai de sa saison ! (21 – 12, 69′).
Nos joueurs ont retrouvé des couleurs et campent côté massicois. Les tentatives essonniennes sont bien contrées.
74′ Une pénaltouche vannetaise ne profite pas. Massy pénalisé, on recommence… et Laijiasa Boleinavalu aplatit mais l’arbitre nous sanctionne d’une pénalité.
Les Franciliens tentent de remonter le terrain, en vain.
79′ La dernière pénaltouche vannetaise de la soirée. On se dit que c’est pour l’honneur, et cette fois-ci, ça passe ! Essai de Leeroy Cloostermans 
Score final : 26-12
Ce match se termine sur une très bonne note, qui efface un peu la prestation moyenne de la soirée. Mais il faut rendre hommage à la vaillance des Massicois, lesquels, une fois de plus, ont été très mal récompensés de leur engagement.
Saluons, évidemment, la vigilance et l’investissement de nos joueurs qui ont su résister au piège francilien, pour obtenir cette victoire, laquelle nous permet d’envisager l’avenir sereinement.
Une semaine de repos sera plus que bienvenue, avant la prochaine rencontre à Biarritz, dimanche 17 mars, 14h15.