RCV – Aurillac la chronique de Jackie

Une 6ème victoire d’affilée

C’est ce que l’on retiendra de cette soirée car son contenu n’a pas été particulièrement enthousiasmant. Comme trop souvent, nos joueurs se sont laissé surprendre par une équipe, certes mal classée, mais qui a montré des valeurs combatives suffisantes pour nous faire déjouer.
D’entrée de jeu, Aurillac prend la main : maul… et essai (0 – 5, 5′). Les actions offensives vannetaises n’aboutissent pas, la touche est hasardeuse, le match est haché, les mêlées s’enchaînent, parfois au détriment de Vannes !
Il faut attendre 20 minutes pour voir Christopher Hilsenbeck débloquer le compteur vannetais (3 – 5).
À ce moment, on se dit que l’objectif du bonus offensif (qui serait idéal) va devoir être revu à la baisse car les deux équipes font jeu égal.
Le club joue à guichets fermés (près de 8000 spectateurs) mais le public est étrangement silencieux durant une demi-heure, lorsqu’il réalise que c’est dans l’adversité qu’il faut soutenir son équipe et commence à donner de la voix.
Hasard ou pas ? Anthony Bouthier trouve une porte dans la défense aurillacoise et sert Gwénaël Duplenne qui aplatit en coin (10-5, 35′).
Vannes semble retrouver ses marques.

Rémi Picquette en action Photo M.Renac

Mi-temps : 13 – 5
La défense bretonne est efficace, on ne craint pas vraiment une défaite, mais le jeu vannetais n’a rien de flamboyant. Cela risque de grincer dans les vestiaires…

Si nos joueurs tentent, dès la reprise, d’imposer du rythme, les actions vannetaises échouent sur des en-avants et comme notre mêlée est toujours en difficulté, on revient à la case départ.
Enfin, sur une touche aurillacoise mal négociée, Pat Leafa s’empare du ballon, Vannes met de la vitesse et Anthony Bouthier trouve la terre promise ! (18 – 5, 51′).
Il faudra, alors, attendre 20 minutes pour voir une pénaltouche vannetaise aboutir sur un ballon porté, par Kitione Kamikamica (25 – 5, 74′).
L’espoir du bonus offensif est revenu, pour les joueurs aussi. Pierre Popelin transperce les lignes aurillacoises, mais ne peut transmettre correctement à Gwénaël Duplenne.
Deux dernières pénaltouches nourrissent l’espoir, en vain.
Score final : 25 – 5
Malgré la victoire, nous sommes un peu frustrés de cette prestation en demi-teinte.
Maintenant, il s’agissait d’un 5ème match d’affilée et celui d’une fin de bloc. Or, sur la saison, Vannes a réalisé ses moins bonnes performances lors de ces dernières journées de bloc.
Considérons donc que les deux prochains matches seront à part, car nous rencontrerons nos concurrents directs pour le Top 6. Dans l’immédiat, nous occupons une improbable place de 4ème (qui l’aurait envisagé en début de championnat ?), mais la concurrence va être très très rude. À vos calculettes !
Une semaine de repos fera le plus grand bien, avant d’affronter Béziers, au stade de la Méditerranée, vendredi 26 avril.

6eme Victoire de suite Photo M.Renac