Provence Rugby – RCV La Chronique de Jackie

Le faux pas

Avec un capital de 7 points à l’issue des 3 premières rencontres, le RCVannes entendait bien continuer sur sa lancée, mais c’était sans compter sur l’enthousiasme de Provence Rugby.
Si Vannes a assuré en mêlée fermée, contré certaines touches adverses, nos joueurs sont retombés dans leurs travers, à savoir, ne pas concrétiser leurs temps forts. A leur décharge, une défense aixoise très bien en place.
Si Vannes ouvre le score par le pied de Christopher Hilsenbeck (0 – 3, 16′), Provence Rugby annonce la couleur : première incursion dans le camp vannetais, premier essai… (5 – 3, 24′).
Les deux buteurs se rendent la politesse (5 – 6 ,31’/8 – 6,33′). On se dit que le score va être serré et le suspense durer jusqu’au coup de sifflet final… lorsque Provence inscrit 2 essais en 2 minutes !
Notre équipe a perdu ses repères et créé des espaces dans une défense jusqu’ici hermétique.

Mi-temps : 18 – 6

Certes, Les Provençaux tiennent le bonus offensif, mais il reste encore 40 minutes pour renverser le score. Nos joueurs vont-ils en trouver les clés ?
Dès la remise en jeu, une faute vannetaise permet au buteur local d’alourdir le score (21 – 6, 41′). Le RCVannes pêche toujours dans la finition tandis que Provence Rugby trouve à nouveau le chemin de l’en-but (28 – 6, 52′).
L’inquiétude monte dans l’esprit des supporters bretons, mais Anthony Bouthier et Manoa Vosawai (qui effectue son premier match de la saison avec les Pro) nous redonnent espoir : deux essais en 10 minutes ! (28 -20, 64′)
Cette remontada booste nos avants qui poussent les Provençaux à la faute en mêlée.
Jules Le Bail (qui botte désormais) nous ramène à 5 points, soit le bonus défensif (28 -23, 66′). On y croit !
Suspense total…
Seulement, une explication musclée entre les 1ères lignes réduit les deux équipes à 14 (72′).
Est-ce cet épisode qui perturbe la dynamique de notre équipe ?
Toujours est-il que les Aixois retrouvent des couleurs, mettent nos joueurs sous pression, obtiennent une pénalité (31 – 23, 77′) avant d’enfoncer le clou et de récupérer le bonus offensif à la sirène.

Score final : 39-23

Souvent, joueurs ou entraîneurs, en interview d’après-match disent : « on va travailler »… Nul doute que Jean-Noël Spitzer et Gérard Fraser doivent penser la même chose car, si la pause est bienvenue, la réception de Brive, jeudi 20 septembre, devra confirmer la dynamique de notre équipe à domicile.