Perpignan – Vannes 16 – 12

Très belle prestation des Bretons qui ont obtenu le point du bonus défensif

Les Vannetais ont fait jeu égal avec un cador du Championnat sur ses terres, et auraient pu l’emporter, Hickes échouant à trois mètres de la ligne à  4 minutes de la fin.

L’arbitre sifflant une pénalité sévère pour un ballon gardé au sol, et anéantissant les espoirs de victoire du RCV.

A noter les bons débuts de Tim Menzel rentré en deuxième mi-temps.

On constate que le RCV avec 11 bonus est la deuxième équipe de Pro D2 à en avoir obtenu le plus après Mont de Marsan.

4 offensifs sur 8 victoires, soit la moitié, 7 défensifs sur 15 défaites, pratiquement aussi la moitié.

ça comptera au moment du décompte final, mais ça démontre aussi que le RCV n’est pas souvent très loin comme hier soir d’inverser un résultat, même contre les meilleurs.

Avec trois défaites à la sirène en plus…

Perpignan – Vannes 16 – 12 (10 – 9)

7356 Spectateurs Arbitre Mr Clave

Pour Perpignan, un essai Faleafa 10e, 3 pénalités Seguy 33e, 55e, Bousquet 67e  1 transformation 10e Seguy

Pour Vannes 4 pénalités Moeke 5e, 13e, 30e, 53e

cartons jaunes à Vosawai 45e, Fry 79e

Perpignan : Farnoux – Pujol, Torfs, Cocagi, Acebes – (o) Deghmache, (m) Seguy – Faleafa, Château (cap), Eru – Botha, Labouteley – Muller, Lam, Forletta.
Puis: Carbou, Walcker, André, Lemalu, Ecochard, Selponi, Bousquet, Brown.
RCV : Le Bourhis – Lagarde, Pic, Mourot, Bly – (o) Moeke, (m) Le Bail – Bolenaivalu, Vosawaï (cap), Picault – Maisuradze, Cramond – Dumas, Cloostermans, Vola.
Remplaçants : Leafa, Fry, Picquette, De Bruin, Menzel, Hilsenbeck, Hickes, Kite.