USAP/RCV – « Vannes joue sans complexe »

Match fou à Aimé Giral avec notamment quatre essais marqués par les Vannetais ! Des Vannetais qui auraient pu gagner mais repartent quand même avec le point de bonus défensif.

le détail du match ici

Le RCV a fait honneur au rugby Breton, et le groupe sort grandi de cette rencontre. Mené 19 à 6, les Vannetais on réduit le score avant la mi-temps par un essai de Vosawai sur une pénal-touche. Puis Gwenaël Duplenne a donné l’avantage à la reprise avec une transformation en coin de Moeke, à 100% encore sur cette rencontre. Il y a eu un chassé croisé, Mourot, puis Moeke nous ont donné l’avantage mais un essai sur un contre de Pujol nous a été fatal. Bonus défensif tout de même, qui comptera en fin de saison.

La Chronique de Jackie

Vannes joue sans complexe.

Qu’elle nous régale notre équipe !
Face à une équipe catalane, 8ème qui a pour ambition d’intégrer le Top 5, qui n’a perdu que deux matchs à domicile, notre petit poucet vannetais avait fort à faire. Mais ce match nous laissera presque un regret, tant nos joueurs ont fait jeu égal : un point de bonus défensif.

D’entrée de jeu, la couleur est annoncée : c’est Vannes qui ouvre le score par un drop d’A. Bouthier. Les Catalans sont sûrs d’eux et ne tentent pas leurs pénalités mais choisissent la pénal touche. Cette option paye : 2 essais à la 22ème : 14-3
A. Moeke réduit un peu l’écart (32′, 14-6), mais les trois quarts Catalans sont redoutables et enfoncent le clou : 19-6 (37′). Lorsque G. Duplenne tape un ballon à suivre, on court avec lui (enfin presque…). Plaquage sans ballon, pénalité : cette fois, c’est Vannes qui choisit la pénal touche. A la 40′, essai de notre performant Manoa Vosawai.

Score à la mi-temps : 19-13

Perpignan tenait, juste avant, son bonus offensif (3 essais de plus que l’adversaire) mais même si nous ne sommes pas dans ces considérations, cet essai laisse la porte ouverte à tous les espoirs. Non, le RCV ne subira pas !
Et il le prouve d’entrée de 2nde mi-temps : essai de G. Duplenne ! transformé par A. Moeke : 19-20.
Vannes passe devant au score. Mais on sait qu’il va falloir s’accrocher : les joueurs, mais aussi nos cœurs ! Les Catalans retrouvent alors un peu d’humilité lors des pénalités et passent la 1ère : 22-20 (49′) Mais Vannes reprend l’avantage par un essai d’A. Mourot (22-27, 55′)
L’Usap est revenu à 32-27 (64′), lorsque A. Moeke inscrit son premier essai de la saison, le sourire aux lèvres : 32-34. Seulement, nous n’avons pas le temps de savourer ce moment, que Perpignan inscrit un nouvel essai, le 9ème du match ! 39-34 (68′).

Retenons les dernières minutes du match, après la sirène, où nos joueurs sont dans les 22 adverses, tentent d’aller à l’essai alors que les coaches, craignant un contre, demandent à taper en touche, sans être entendus… Ce sera finalement un en-avant vannetais qui rendra le ballon à Perpignan, lequel ne prendra pas, plus de risque.

La défaite est, bien sûr, regrettable, et ce d’autant plus que cela s’est joué à peu de chose, mais nous avons assisté à un très beau match de rugby. Le point de bonus défensif est à ajouter dans notre escarcelle et pourrait peser lourd à la fin de la compétition.

Extrait du Midol : Festival offensif cet après-midi à Aimé-Giral. Les deux formations ont offert un magnifique spectacle.   Les Vannetais ont montré le visage qu’on leur connaît. Conquérant dans de nombreux domaines, ils ont su répondre à leur adversaire. Perpignan s’en est remis à ses individualités pour garder la main mise dans cette rencontre.

Commentaire d’un Catalan : » Les Bretons vont s’accrocher jusqu’au bout et montrer un joli rugby ».

C’est tout ce que nous leur souhaitons JS

Essai de Mourot

Anthony Bouthier après la rencontre:

« On n’a pas lâché, on a pris des essais un peu trop facilement mais on a gardé notre plan de jeu et on sait qu’on peut marquer à tout moment. On a voulu gagner le match et on a continué après la sirène, on joue tous les matches à fond« 

USAP – RCV  39-34 (19-13)

Arbitre : Mme Hanizet. 7 154 spectateurs.

USAP : 5 essais de Cocagi (7’), Strokosch (22’), Acebes (37’), Piukala (62’),Pujol (67’) ; 4 transformations de Bousquet (8’, 24’, 63’, 68’) ; 2 pénalités de Bousquet (49’, 60’).

RCV : 4 essais de Vosawaï (40’), Duplenne (41’), Mourot (54’) Moeke (65’) ; 4 transformations de Moeke (40’, 42’, 55’, 66’) ; 1 drop de Bouthier (5’), 1 pénalité de Moeke (31’)
USAP : Acebes – Bousquet, Cocagi, Piukala, Ratini (Pujol, 63’) – (o) Carlisle, (m) Descons (Degmhache, 59’) – Strokosch, Chateau (cap) (Lemalu, 56’), André – Millo-Chusky (Chalureau, 71’), Villaceca – Tomaszcyk (Muller, 47’), Carbou (Genevois, 53’), Mailau (Forletta, 53’). Entraîneurs : Christian Lanta, Patrick Arlettaz et Perry Freshwater.

RCV : Bouthier – Pic (Burgaud, 68’), Hickes (Lagarde, 57’), Mourot, Duplenne – (o) Moeke, (m) Payen (Guemes, 63’) – De Bruin, Vosawaï (Abiven, 63’), Bolenaivalu – Lagioiosa, Delangle – Dumas (Tafili, 50’), Garcia Veiga (Anga’Aleangi, 50’), Beziashvili (Fry, 50’). Entraîneurs : Jean-Noël Spitzer et Wilfrid Lahaye.