Otilo Kafotamaki, le Flanker voyageur

Otilo Kafotamaki a 25 ans et arrive à Vannes après deux saisons à Narbonne en Pro D2.

Il mesure 1m 93 pour 98 Kg et s’est mis en évidence lors des deux rencontres amicales face à Carcassonne et Biarritz, avant de débuter contre l’US Montauban à La Rabine.

Otilo a été sacré champion de France dans la catégorie Espoirs sous les couleurs du Racing-Métro en 2013 après avoir joué aussi au Stade Français.

Il évolue comme flanker, un flanker voyageur…Interview

L’Interview d’Otilo

Otilo, tu a été un enfant voyageur, né à Berlin car ton père est militaire de carrière, lui même venant de Wallis et Futuna, peux tu nous rappeler ton périple jusqu’à Vannes?

En effet je suis né à Berlin pour ensuite partir vivre dans les Bouches du Rhône puis dans les Pyrénées Orientales, j’ai ensuite vécu en région Parisienne et à Narbonne avant de rejoindre Vannes cette année.

Parles de nous de tes débuts au Rugby, quels ont été les éducateurs qui t’ont marqués?

J’ai commencé le rugby au ROMCC dans la ville d’Osséja dans les Pyrénées Orientales vers l’âge de 11 ans ensuite à Prades à côté de Perpignan et à Versailles dans les Yvelines d’où j’ai été repéré par le Stade Français pour ensuite faire ma dernière année espoir au Racing-Metro 92. Je n’ai pas d’éducateurs qui m’ont marqués en particulier, j’ai pu acquérir des compétences grâce à chacun d’entre eux

Tu as joué en Espoirs au Stade Français et au Racing, quels ont été les différences que tu as trouvé dans ces deux clubs?

Sous les couleurs du Stade Français

Sous les couleurs du Stade Français

J’ai passé cinq belles années au stade au Stade Français et j’ai joué un an au Racing-Metro dont je garde de très bons souvenirs avec notamment un titre de champion de France espoir poule 2.

Je dirai que les deux clubs étaient différents au niveau des installations pour les jeunes, avec un petit plus pour le Racing où nous avions tout à proximité. Mais je pense que maintenant les deux clubs se valent.

Otilo au Racing

Otilo au Racing, Photo Émile Manchon

A Narbonne en Pro D2 durant deux ans, comment as tu progressé et qu’est ce qui t’as le plus marqué dans ce championnat professionnel?

C’est un championnat difficile et très long, ma première année, ce qui m’a marqué, c’était les contacts et le rythme qui était plus rapide qu’en espoir.

Te voila à Vannes, comment s’est passé ton intégration et comment trouves tu le club?

Très bien, c’est un groupe soudé, les anciens et tout le staff nous ont bien accueillis, nous les recrues.

Et la région?

C’est une belle région que je ne connaissais pas, les jours de repos avec ma compagne on essaye de découvrir de beaux endroits où se balader

C’était les grands débuts du RCV en Pro D2 vendredi à Montauban, que retiens tu le plus de cette soirée et de ce match?

C’était énorme! L’ambiance dans le stade était folle, c’était un beau match avec du suspens à la fin ce qui a rendu la victoire encore plus meilleure, nous étions super contents d’avoir gagné, la saison commence bien!

Otilo pour ses grands débuts à La Rabine

Otilo pour ses grands débuts à La Rabine

Avec Narbonne

Otilo avec Narbonne