Montauban – Vannes, la chronique de Jackie

Un bonus défensif en lot de consolation

Si Jean-Noël Spitzer avait annoncé qu’une victoire à l’extérieur était impérative pour valider un bon bloc, ce ne sera pas le cas.
Malgré tout, ce point, rapporté du Tarn-et-Garonne, pourrait peser lourd, à l’heure des comptes…
En face, les Montalbanais, suite à leurs déboires, avaient à cœur de relancer leur championnat, à domicile.

C’est donc à une rencontre, haute en motivation que nous allons assister.
Vannes donne le ton, d’entrée de jeu, en monopolisant le ballon.
Une première action vannetaise dangereuse sur une percée d’Ambrose Curtis (9′) avorte.
Jules Le Bail inscrit, cependant, les 3 premiers points de la soirée (0 – 3, 11′).
Mais, nos difficultés, récurrentes, en conquête réapparaissent et redonnent la main à Montauban.
Malgré tout, les Tarn-et-Garonnais pêchent aussi dans la finition, face à notre défense très efficace.
Leur occupation territoriale, durant près de 20 minutes, finit par être concrétisée, peu avant la mi-temps : 7 – 3.

Nos joueurs ont montré de l’envie, de l’engagement, mais il va falloir remettre la main sur le ballon.
Ce score n’a rien de rédhibitoire, tout est encore possible. On y croit, Montauban n’est pas serein et loin d’être impérial.
Un sentiment conforté lorsque les Verts sont pénalisés en mêlée à la 47′ ! Christopher Hilsenbeck prend la responsabilité de passer les 3 précieux points (7 – 6).
53′ Vannes est en passe de marquer, suite à une percée d’Éric Marks… d’une passe de Philip Kité en direction de joueurs vannetais face à un « boulevard », mais mauvaise réception L
Alors, Fredrick Hickes quitte les siens pour 10 minutes. Montauban entend bien profiter de sa supériorité numérique et campe dans notre terrain. Notre défense reste malgré tout solide et ne concède aucun point.
Alors, Montauban saisit la première occasion de creuser l’écart (10 – 6, 67′), pour peu de temps puisqu’ un superbe ballon porté, en sortie de pénaltouche, permet à Pat Leafa d’aplatir ! (10 – 13, 71′).
Mais on n’a pas le temps de savourer ce score que les Montalbanais trouvent les ressources pour répliquer dans la foulée et le rectifier : 17 – 13.
On en restera là…

Certes, Montauban n’a pas volé sa victoire, mais comme, lors de tout score serré, on se dit qu’il aurait suffi de peu…
Il faudra, donc, se contenter du point de bonus défensif. Nos joueurs ont peut-être manqué de précision, mais pas de ressources physiques et morales.
Il leur en faudra tout autant, pour la réception de Grenoble, ex pensionnaire de Top 14, premier de la poule.
Le public de La Rabine sera là pour sublimer son équipe vendredi 1er novembre à 20 heures.