Interview de Matthys Gratien

– Les débuts de Matthys Gratien en PRO D2 –

 

A tout juste 20 ans, il est né le 15 Février 1999, Matthys a été titularisé à deux reprises contre Aurillac et Nevers.

Il a réussi de très bons débuts dans le monde professionnel de la PRO D2.

 

Goulven Le Garrec, entraîneur skills et charnière du groupe pro :

« Matthys est un jeune joueur que j’ai accueilli au club avec le staff Crabos.
C’est Thierry Picard, cadre technique de Loire Atlantique, qui nous l’avait conseillé.
Matthys est un joueur tout d’abord qui a une bonne attitude face au travail et à l’écoute des conseils.
C’est un joueur explosif avec des appuis courts et fréquents qui lui permettent de pouvoir surprendre et rebondir sur les défenseurs avec aussi un centre de gravité très bas qui peut poser des problèmes aux adversaires sur les contacts (générer de l’avancée, des fautes techniques, gratter des ballons au sol..)
Matthys est un joueur aussi généreux dans la répétition de ses efforts et qui met beaucoup d’engagement dans tout ce qu’il fait.
Je suis ravi de l’avoir vu évoluer avec beaucoup d’appétit à La Rabine face à Aurillac.
Matthys continue à bosser sur les basiques du poste (la disponibilité tout terrain, les connexions avec les franchisseurs, les réceptions aériennes …) et devrait, je l’espère, pouvoir être décisif pour l’équipe quand les occasions se présenteront. »

 

Interview

Matthys à La Roche sur Yon

1/ Tu es natif de Bondy et as commencé le sport par la gymnastique principalement, qu’est ce qui t’a donné envie de jouer au Rugby quand tu es arrivé à La Roche sur Yon?
J’ai un ami qui a commencé le rugby et m’a dit que c’était intéressant et à tester, du coup je suis allé faire une séance d’essai. Le gros point qui m’a poussé a commencé le rugby était l’aspect sport collectif que je ne connaissais pas du tout avant, mais aussi la notion d’affrontement direct face à l’adverse.

2/ Tu as débuté à 13 ans au Rugby, qu’est ce qui t’a plu le plus dans ce sport?
Ce qui m’a plu au début dans ce sport c’est vraiment la notion de groupe et d’entraide dans celui-ci, mais aussi l’évolution du groupe tout au long de l’année pour réaliser les meilleures performances. Mais également le fait de se surpasser et d’être meilleur que l’adversaire en face de moi.

3/ Quelles sont les caractéristiques de jeu que tu aimes dans ton poste de trois-quar?
La caractéristique de jeu que j’aime particulièrement dans mon poste est le fait d’être un électron libre, toutes les zones du terrain sont accessibles à ce poste, et il faut être disponible pour toutes éventualités. La seconde caractéristique que j’aime, est la notion d’opposition avec l’adversaire, la personne à ce poste doit être capable de gagner un maximum de duels et de « breaker » afin d’emmener l’équipe dans l’en-but ou le plus proche possible de celui-ci.

4/ Tu as été ensuite repéré par Vannes et tu es arrivé ici en Crabos, comment s’est passée ton intégration dans le club, et quelles sont les personnes qui ont participé à ton évolution?
Mon intégration s’est vraiment bien passée, je pense que le club de manière générale en terme d’intégration est très bon, c’est peut être l’esprit Breton. Les personnes qui ont participé a mon évolution dans le club sont Vincent Letinier, Charles et René Altemeyer. Ils m’ont accompagné dans ce nouveau club et m’ont fait découvrir l’équipe Crabos qui est le haut-niveau jeune -18ans, un niveau que je ne connaissais pas. En Espoirs, en grande partie,  c’est Florent Bonnefoy qui m’a accompagné dans le sens où c’est à partir de cette catégorie que j’ai commencé à gommer mes défauts techniques et augmenter ma vision du jeu. Même si il y a encore beaucoup de travail de ce côté.

Avec Grégoire Bazin D.Kiliani

5/ Tu avais fait l’année dernière la Prépa de début de saison des pros, qu’est ce qui t’a le plus marqué dans ce passage des Espoirs aux Pros?
Ce qui m’a beaucoup marqué, c’est vraiment la vitesse du jeu. Il faut avoir une prise d’information plus rapide, une compréhension plus rapide et une capacité à réagir de manière efficace. Ce qui m’a également marqué, c’est qu’il faut toujours savoir ce qu’on a à faire sur le terrain, les positionnements, etc. On se rend compte que 2-3 mètres de différence sur une action sont importants.

6/ Cette année, tu t’entraînes avec l’effectif Pro, où as tu le plus joué depuis le début de saison?
Au niveau des entraînements, j’ai le plus évolué avec l’effectif Pro, et très peu de fois avec les Espoirs. Actuellement j’ai réalisé le même nombre de match avec les Espoirs qu’avec les Pros, soit un match amical et deux matchs de championnat dans les deux catégories différentes.

 

 

Contre Aurillac, Photo Damien Kiliani

 

7/ Tu as débuté contre Aurillac, puis tu as enchaîné à Nevers, qu’est ce qui t’a le plus impressionné dans ces deux matchs?
Ce qui m’a le plus impressionné dans ces deux rencontres, c’est l’énergie à utiliser pour réaliser les meilleures actions possibles et les connections (auditives et visuelles) avec mes coéquipiers qu’il faut garder un maximum. Étant donné que ça va plus vite, que ça tape plus fort, il faut utiliser une plus grande quantité de ressources qu’elles soient mentales ou physiques.

8/ Quels ont été les mots des coachs sur tes deux prestations?
Je ne pense pas que je puisse reprendre les mots exacts utilisés par les coachs, mais dans la globalité, je pense qu’ils sont satisfaits de mes prestations notamment sur le secteur défensif et mon état d’esprit, il faut petit à petit que je prenne de plus en plus d’initiatives afin de débrider mon jeu.

9/ Un mot sur le public de La Rabine qui t’a encouragé contre Aurillac?
Merci pour ces encouragements tout d’abord. Je n’ai fait qu’un match à l’heure actuelle à la Rabine, mais je trouve que c’est un élément important de notre club, il nous poussent à nous dépasser et à aller chercher la victoire …et plus encore.

 

Matthys, le RCV te souhaite une super saison en Pro D2

Matthys: « Merci pour ces encouragements » Photo Michel Renac

 

A l’échauffement avant Aurillac Photo Michel Renac

Archives Matthys à La Roche sur Yon

 

A bientôt

L’équipe Communication