Lucie Rubeaux, le sourire du RCV

Lucie Rubeaux, le sourire du RCV

Lucie Rubeaux est une exception dans le monde du Rugby professionnel.

Elle est une des rares femmes à s’occuper de la santé de rugbymen, et comme elle le dit avec humour, quand elle arrive avec nos joueurs et le staff dans les stades de Pro D2, on lui demande à quel poste elle joue.

Toujours souriante et très communicante, elle fait l’unanimité autour d’elle au club, en continuant l’aventure avec le RCV après avoir pris des vacances bien méritées.

Photo Damien Kilani

Interview

Lucie, peux tu nous parler de tes études et de ton parcours professionnel?
J’ai fait un bac scientifique, puis deux ans de prépa et mon école de kiné à Rennes. J’ai été diplômée en 2012 je suis restée un an sur Rennes puis j’ai fait des remplacements dans différentes régions de France qui avaient toutes la culture Rugby (Perpignan, Toulon, La Rochelle). Je suis revenue en Bretagne en 2016, année ou j’ai commencé une formation en kiné du sport. Je me suis installé dans un cabinet spécialisé en traumatologie du sport à Lorient et j’ai intégré le RCV en septembre 2016.

Comment en es tu venue à travailler pour un club de Rugby?
Quand j’ai commencé ma formation de kiné du sport je voulais m’investir auprès de sportifs dans le suivi régulier d’une équipe. Le rugby a été rapidement une évidence, je voulais suivre un sport d’extérieur, les valeurs me correspondent et c’était l’année où Vannes est monté en proD2. Un ancien joueur du club m’a mis en relation avec l’entraîneur des Espoirs puis le Président et cela s’est fait très simplement. J’ai suivi les Crabos puis les Espoirs avant d’intégrer le staff médical des pros il y a un an.

Photo Michel Renac

Peut-on parler d’un travail passion?
Oui je suis passionnée par ce que je fais mais je crois que c’est dans mon éducation. Je suis fille d’agriculteurs, ça fait partie des valeurs que m’ont transmises mes parents.

Quels sont les sports que tu pratiques et comment travailles tu ta condition physique?
Je fais de la natation, de la course à pieds et du yoga. Je ne travaille pas spécialement ma condition physique mais j’ai besoin de faire du sport pour être en forme.

Qu’est ce qui est le plus difficile dans ton job de Kiné Rugby, et qu’est ce qui est le plus passionnant?
Avec un effectif de 45 joueurs c’est parfois difficile d’avoir du temps pour tous les mecs qui en ont besoin. Le plus passionnant et le plus challengeant, c’est de faire le maximum pour que les gars reviennent le plus rapidement possible sur le terrain.

Photo Michel Renac

Cette saison, quels ont été les moments les plus forts que tu as connus ?
Les victoires à l’extérieur ont été des moments forts, les matchs à guichets fermés à la Rabine forcément aussi avec une fin en apothéose pour les phases finales. Je garderais longtemps en mémoire la descente du bus à Brive. Mais tous les moments qu’on partage au quotidien sont pour moi aussi des moments très riches.

Peux tu nous citer quelques anecdotes amusantes?
A chaque fois qu’on part en déplacement les gens sont toujours très étonnés de voir une fille parmi tous ces mecs, on me demande à quel poste je joue.

Tes projets à venir?
Les vacances à la fin de la semaine et la reprise pour une nouvelle saison dans un mois..

 

Merci Lucie pour ces échanges..

 

L’équipe Communication