Le billet d’humeur de Jackie – le promu au grand cœur

RCVannes – Perpignan 25/09/2016

leeroy Cloostermans toute la rage Vannetaise Photo Michel Renac

Leeroy Cloostermans et toute la rage Vannetaise – Photo Michel Renac

Le « promu au petit budget, mais au grand cœur » (dixit le journal catalan) a obtenu sa 2ème victoire de ce 1er bloc de 5 matchs. Petit budget, tout est relatif, mais en tout cas, la moitié de celui de Perpignan (9,45 M d’€).
Perpignan dont l’objectif annoncé, était (on commence à parler au passé…) de remonter en Top 14. Cependant, l’USAP était avant – dernier de la compétition, avant cette rencontre.
Pour les supporters vannetais, ce match penchait donc fortement pour Vannes, mais malgré son classement, Perpignan n’est pas une « petite » équipe ! Et une bête blessée est très dangereuse, donc méfiance…
Effectivement, la 1ère mi-temps sera nettement pour Perpignan, possession du ballon, domination territoriale, mais sont-ce les incuries catalanes et – ou la pression vannetaise ?….

A la mi-temps, le score n’est que de 10 -13 (pour Perpignan). Rien n’est perdu. Nous savons que nos joueurs se révèlent souvent en seconde mi-temps, que le coaching est payant, mais nous avons bien constaté que Perpignan avait à cœur de gagner ce match pour regagner de l’estime. N’oublions pas le 16ème homme, en l’occurrence à Vannes, le public  : fort de près de 9000 personnes, il pousse ses joueurs et les applaudit lors de toute action importante.
Même les nouveaux venus, attirés par l’affiche ou l’engouement montant pour le club, sont pris dans l’ambiance et participent activement au soutien de notre équipe. Les tribunes disparaissent sous les drapeaux bretons ! Retour des vestiaires, ce sera une mi-temps de folie pour les cœurs vannetais.

Vannes égalise grâce au pied d’A. Moeke (100% de réussite) au bout d’un quart d’heure. Maintenant, c’est Vannes qui produit du jeu sans réussir à concrétiser, mais Moeke ajoute 3 puis 6 points dans l’escarcelle vannetaise  : 19-13. Seulement, il reste encore dix minutes à jouer  ! Les deux dernières (minutes) seront les plus stressantes car 2 victoires nous ont échappé à la 80ème (Bourgoin, Angoulême) et Perpignan bénéficie d’une dernière pénalité.

C’est tout à leur honneur, les Catalans préfèrent tenter l’essai plutôt que de sauver un point de bonus défensif. Mais nos joueurs (héros?) répondent présents, récupèrent le ballon et L. Roussarie tape en touche pour conclure cet exploit  !

Nous avions perdu l’habitude de matchs aussi tendus, où l’issue est aussi incertaine. Mais, nous sommes aujourd’hui « petits dans la cour des grands » : un GRAND merci à nos « petits » qui y jouent donc si bien !

Une petite pause bienvenue pour les organismes, avant le déplacement à Dax,(notre poursuivant immédiat) vendredi 7 octobre.
Un peu plus de lecture : mêlée ouverte

Jackie

match-du-250916-392