La Chronique de Jackie Vannes – Biarritz

Vannes a, finalement, chuté à domicile

Quand le 7ème reçoit le 6ème… C’était encore un « match à 8 points », mais c’est Biarritz qui a réalisé la bonne opération.
Malgré les dernières victoires, notre équipe affiche une inconstance dans le jeu, susceptible d’alimenter quelques incertitudes. Cependant, le public, fort de près de 8500 personnes ce vendredi, sait amener son équipe à se sublimer, donc…
Le ton est donné d’entrée de jeu : une touche perdue, une 1ère alerte rouge dès la 4ème minute.
Biarritz monopolise le ballon, les plaquages vannetais ne sont pas toujours efficients.
Alors que le botteur biarrot a ouvert le score (0 – 3, 16′), nos avants enflamment La Rabine qui pousse avec ses joueurs dans un maul qui va à dame, par Philip Kité (5 – 3, 22′).
Mais ce sera la seule étincelle de cette 1ère mi-temps car les Basques reprennent les commandes
(5 – 10, 27′)
Nos joueurs subissent, prennent peu d’initiatives et gâchent des actions offensives à l’image de cette sortie de touche (32′) près de la ligne des 22 mètres biarrots où ils sont pénalisés.
Biarritz enfonce un peu plus le clou (5 – 13, 37′)
Là, on attend la mi-temps avec impatience, pour le débriefing dans les vestiaires. Mais les Basques sont en confiance et font des « minutes supplémentaires » pour nous infliger un second essai !
Mi-temps : 5 – 18
________________________________________________________________________________
Le BO, même s’il n’est plus ce qu’il a été, fait honneur à son nom.  Nos joueurs sont en difficulté. Vont-ils trouver les ressources pour inverser le fil du match ?
Difficile d’espérer lorsque Biarritz gratte un nième  ballon au sol !
Bis répétita, les Basques trouvent les failles, Vannes se met à la faute en défense (5 – 21, 45′)
Le staff apporte alors un peu de fraicheur en effectuant six changements.
Les avants font parler leur puissance et leur bonne maîtrise des ballons portés. Enfin, ils franchissent la ligne ! pour un doublé de Philip Kité (12 – 21, 52′)
L’espoir renaît.
Las ! Nos joueurs sont très pénalisés et Biarritz ne se prive pas d’engranger les points
(12 – 24, 56′ / 12 – 27, 61′)
Lorsque Paga Tafili marque sur un 3ème ballon porté (17 – 27, 64′), on se demande si remonter 10 points en un quart d’heure est de l’ordre du possible…
L’essai de Gwénaël Duplenne, à l’aile (!) (24 – 27, 74′) nous le laisse croire. La Rabine est complètement réveillée, chauffée à blanc ! Seulement, les Biarrots vont suffisamment bien gérer les dernières minutes pour garder leur avantage.
Score final : 24 – 27
______________________________________________________________________________
La Rabine est tombée face à une belle équipe biarrote qui mérite sa victoire.
Paradoxalement, Vannes a marqué 4 essais, Biarritz 2, mais les pénalités ont pesé lourdement dans la balance.
Prochain match, vendredi 21 février, à Aurillac. Les Cantaliens sont 14ème, à 1 point de Rouen 15ème.
Nous serons, très certainement, attendus de pied ferme…