La Chronique de Jackie, un précieux point de bonus défensif

Un précieux point de bonus défensif
Reprise du championnat après les fêtes de Noël, des terrains gorgés d’eau, on ne s’attendait pas vraiment à de grandes envolées. Mais les deux équipes mettent de l’engagement. Si Vannes souffre un peu en mêlée fermée, les contacts sont rugueux de part et d’autre.
Durant près de 30 minutes, les botteurs vont se rendre la politesse (0 – 3, 3 – 3, 6 – 3, 6 – 6).
Le jeu est équilibré, lorsqu’un extraordinaire maul vannetais progresse sur près de 20 m pour s’écrouler à 5 m de l’en-but charentais, l’arbitre accorde une pénalité : 6 – 9 (29′).
Vannes a repris l’avantage mais Angoulême tente une pénaltouche : notre défense assure mais Laijaisa Bolenaivalu est sanctionné d’un carton jaune (38′).
Angoulême choisit alors la mêlée et inscrit le 1er essai de la soirée : 13 – 9 à la mi-temps.
Rien n’est fait. Les deux équipes font globalement jeu égal et l’issue du match semble bien incertaine.
Cependant, Angoulême tente de mettre un peu de vitesse dans le jeu, creuse un peu l’écart (16 -9, 56′) avant d’écoper, à son tour, d’un carton jaune. Cet épisode relance nos joueurs et Maxime Le Bourhis, au poste de demi de mêlée, aplatit dans un trou de souris !
A l’heure de jeu, le compteur affiche ainsi 16 -16.
Mais les Angoumoisins n’entendent pas nous faire ce cadeau (n’oublions pas leur défaite à La Rabine, 5-0). Suite à une nouvelle pénaltouche, les Charentais nous privent même du bonus défensif par un nouvel essai (23-16, 63′).
Ash Moeke conteste, mais Monsieur Ramos l’envoie se reposer dix minutes sur le banc…
Pas question pour notre équipe de revenir les mains vides : 71′, pénalité à 50 m que notre botteur attitré ne peut tenter. On choisit la pénaltouche. S’ensuit une grosse séquence bretonne qui n’aboutit pas, si ce n’est une nouvelle pénalité en notre faveur.
Il reste 3 minutes : tenter l’égalisation avec un gros risque d’échec, ou prendre les 3 points, synonymes de bonus défensif, à la portée d’Anthony Bouthier ? Ce sera la solution la plus sage : ça passe ! 23 -19
Une dernière frayeur : mêlée à 5 m de notre ligne d’en-but pour Angoulême à la 80ème mais un en-avant charentais libère les supporters vannetais. Fin d’un match indécis, joué dans des conditions difficiles, mais petite satisfaction que ce bonus défensif.
Nous totalisons ainsi 36 points à l’image de Nevers, Bayonne et Massy. Si Carcassonne, Narbonne et Dax campent aux trois dernières places, la lutte pour le maintien risque d’être âpre.
Rendez-vous vendredi 12 janvier, à La Rabine, pour la réception de Massy, avec les honneurs !