La Chronique de Jackie SAXV RC Vannes

Le RC Vannes ne trouve toujours pas la solution à l’extérieur

Crédit photo Eurosport

L’enjeu de ce match était majeur dans la mesure où le vainqueur du jour stopperait l’élan de son adversaire dans la course au Top 6, le 8ème recevant le 7ème.
Mais à la 22ème journée, nous ne totalisons que 2 victoires à l’extérieur. C’est dire que cette année, notre équipe ne s’exporte pas très bien. Si l’on attend toujours la bonne surprise, les Charentais ne se sont inclinés que face aux équipes du Top 4. La tâche s’annonçait donc, particulièrement ardue.
.
Si d’entrée de jeu, les Charentais semblent bien conquérants, les premiers points inscrits sont vannetais, par Christopher Hilsenbeck (0 – 3, 10′).
Nos joueurs sont très présents en défense, mais se mettent aussi à la faute.
Si le butteur violet a laissé échapper 6 points au pied, il marque le 1er essai de la soirée.
Notre équipe est ambitieuse et tente les pénaltouches : une, deux… la troisième sera la bonne ! Jules Le Bail s’échappe dernière un maul et marque !  (7 – 8, 25′).
Si les Angoumoisins peuvent être menaçants, la défense bretonne ne rompt plus, mais cumule les pénalités (10 – 8, 37′).
Nos joueurs s’accrochent et multiplient les pénaltouches en fin de période, en vain !
.
Ce score de 10 – 8, à la mi-temps, nous laisse espérer une issue positive, les deux équipes alternant les temps forts ou faibles.
.
Mais le carton jaune de Manoa Vosawai (45′) est immédiatement exploité par les Charentais (17 – 8 / 46′). Il s’agit de ne pas se laisser distancer : un gros temps de jeu breton avorte sur un en-avant L.
Le pack breton subit en mêlée… L’arbitre n’hésite pas et accorde un essai de pénalité ! (24 – 8 / 55′).
L’affaire semble bien mal embarquée, mais nos joueurs ne s’avouent pas vaincus : nouveau ballon porté qui propulse Matthys Gratien dans l’en-but ! (24 – 15 /61′)
Il reste alors 20 longues minutes, où notre mêlée est mise à mal (27 -15 / 64′).
Les esprits s’échauffent un peu. Vannes recouvre de l’énergie et lutte pour obtenir un point de bonus, en vain.
Score final : 27-15
.
C’est une très grosse déception, tant nos joueurs ont montré de l’envie, mais cela n’a pas suffi…
Dans l’immédiat, Vannes stagne et laisse le Top 6 s’éloigner. Rien n’est fait cependant, mais les supporters relativisent car c’est la qualification, l’an dernier, qui était exceptionnelle !
La pause sera bienvenue, en attendant de recevoir Montauban, vendredi 27 mars.