La Chronique de Jackie RCV Béziers

Un match gagné aux forceps

Après la déroute à Rouen, il était majeur d’emporter la victoire ce soir, sauf à se résoudre à camper dans le ventre mou du classement. Mais Béziers est une équipe rugueuse, bonne en conquête, qui nous a souvent posé problème (2 bonus défensifs lors des 3 rencontres précédentes).
Il aurait été dommage que notre invincibilité à La Rabine tombe, en cette veille de Noël.

1ère mi-temps, Vannes joue contre le vent, ce qui va contrarier les coups de pied de dégagement ou de pénaltouche.
Il est important de ne pas laisser Béziers mener au score (pour la confiance), ce qu’entreprend Christopher Hilsenbeck dès la 3ème minute (3 – 0).
Si nos joueurs montrent des intentions, tentent des percées à l’image de Matthys Gratien ou Pierre Popelin, la défense adverse est hermétique.
Pas de question à se poser quand se présente l’opportunité d’inscrire 3 nouveaux points (6 – 0,15′), car Béziers va globalement nous cantonner chez nous.
Vannes est souvent sanctionné (ballon porté, mêlée), les Héraultais en profitent, mais sans concrétiser. Gwénaël Duplenne sauve un ballon d’essai biterrois (22′)
Nous atteignons la mi-temps, presque avec soulagement, quant au jeu produit : imprécisions, en avants, pénalités, notre attaque est inoffensive.
À noter, de fait, une très belle défense des deux équipes.
Mi-temps : 6 – 3

On ne sait trop que penser à la pause. Nos arrières vont-ils réussir à trouver une faille ? Car devant, ça ne passera pas…

Lorsque Béziers égalise dès le retour des vestiaires (6 – 6, 44′), on se demande si nous ne devrons pas nous contenter d’un match nul, tant les actions offensives sont rares.
Jean-Noël Spitzer apporte, alors, du sang neuf chez les avants.
Une belle attaque vannetaise (54′) fait rugir La Rabine de plaisir, mais ce n’est pas vraiment un temps, pour faire des passes abouties : en avant
Pas grave, on a frémi.
D’ailleurs, Christopher nous redonne l’avantage (9 – 6, 58′).
La suite du match sera une succession de … touche contrée, pénalités, ballon porté sanctionné ou perdu dans les rucks, jusqu’à la dernière action, une mêlée biterroise…
Les Héraultais se contentent du bonus défensif et tapent en touche.
Score final : 9 – 6

Un petit score qui semble satisfaire, à minima, les deux équipes.
Mais un très bon point, Vannes n’aura connu aucune défaite à La Rabine, en 2019.
Il est temps, cependant, que les vacances arrivent, car nos joueurs semblent émoussés, bien fatigués.
Souhaitons à tous, de bonnes fêtes de fin d’année.