La Chronique de Jackie RCV – Aurillac

Une jolie victoire qui a failli, être très belle

Pour la seule réception de ce second bloc, la victoire était impérative, afin d’éviter quelques angoisses, mais aussi pour préserver notre invincibilité à La Rabine (depuis le 16 novembre 2018).
De plus, Aurillac nous « réussit » plutôt bien : 2 victoires l’an dernier.
Mais, dès l’entame de jeu, les Aurillacois annoncent la couleur de cette 1ère mi-temps : une grosse domination en mêlée qui leur vaut déjà 3 points.
Nos joueurs savent qu’ils vont devoir mettre de la vitesse pour créer des brèches. Alors que Christopher Hilsenbeck a égalisé (3 – 3, 6′), une pénaltouche bien négociée amène Kévin Bly à l’essai (8 – 3, 11′).
Les avants aurillacois mettent les nôtres en difficulté, mais le buteur cantalou n’est pas en réussite. Face à leur domination territoriale, nos joueurs opposent une défense sans faille.
Nous atteignons, ainsi, la mi-temps sur le score de 11 – 6.

Si nous croyons en la devise « no scrum, no win » (pas de mêlée, pas de victoire), nous avons quelques inquiétudes à avoir, quant à l’issue du match.
Mais lorsque l’on constate qu’Aurillac n’arrive pas à concrétiser sa domination et que notre équipe sait bonifier ses points forts, il n’y a pas de raison d’être défaitiste.

Essai de Kévin

Si dès le retour des vestiaires, Aurillac réinvestit notre terrain, ce ne sera, cette fois, qu’un feu de paille car Vannes a retrouvé des couleurs et regagne du terrain.
46′ 1ère pénaltouche vannetaise…, seconde…, ça ne passe toujours pas. Finalement, Christopher Hilsenbeck prend les 3 points (14 – 6, 48′).
Nos joueurs ne quittent plus le camp adverse, poussent Aurillac à la faute et creusent, ainsi, l’écart (17 – 6, 52’/ 20 – 6, 55′).
57′ Pour la 1ère fois, Aurillac est pénalisé en mêlée (dans nos 50 m) !
Alors Vannes, grâce, entre autres, à Kévin Bly, est en position de marquer, mais en-avant !
On remet le couvert : pilonnage de la ligne… ballon écarté …
OUI !!! Kévin Burgaud aplatit ! (27 – 6, 64′)
L’écart est fait, on pense à un éventuel bonus offensif. Vannes a désormais les cartes en main.
Le public donne de la voix et pousse son équipe, avec bonheur puisque Philip Kité aplatit au pied du poteau (34 – 6, 78′).
Mais un tout petit relâchement peut suffire L. Aurillac nous prive de ce bonus à la dernière minute.
Score final : 34 – 13

Paradoxalement, le match se termine sur une note de déception, car ce point de bonus, nous l’avons touché du doigt avant qu’il ne nous échappe.
Retenons, avant tout, la victoire, l’engagement et la vaillance de nos joueurs.
Difficile de se fier au classement suite aux reports de matchs : Montauban, Aurillac, Provence Rugby, Nevers et Béziers sont impactés.

Prochain match à Nevers, vendredi 11 octobre. Les coaches vont devoir gérer leur effectif.