La Chronique de Jackie Première réception, première victoire

Première réception, première victoire

En ce vendredi 31 août, le soleil s’était invité, les supporters avaient plaisir à se retrouver et attendaient avec impatience de découvrir leur nouvelle équipe dans leur stade fétiche de La Rabine. Un peu d’appréhension, malgré tout, car Nevers, l’invité du soir, affiche l’intention de jouer le haut du tableau. Toute faute risque de se payer cash !
Sachant que nous avons glané 3 points en 2 déplacements, ce serait dommage de ne pas faire fructifier ce petit capital.
La 1ère période sera haletante mais frustrante. Les touches vannetaises sont propres. La mêlée bretonne malmène les Bourguignons.
Mais deux belles occasions d’essais voient Anthony Bouthier et Hugh Chalmers poussés en touche.
Si Vannes ouvre le score par la botte de Christopher Hilsenbeck (3 – 0, 16′), Nevers égalise 3minutes plus tard (3 – 3, 19′)
Lorsque Javier Lagioiosa sort sur carton jaune (39′), Nevers en profite pour inscrire 3 points.

Photo M.Renac

 

Mi-temps : 3 – 6

Ce score est certes étriqué. Nous n’avons pas vu d’essai. En revanche, les deux équipes s’engagent et produisent du jeu. Nous pouvons regretter les déchets techniques mais la défense neversoise est hermétique et Vannes n’a pas encore trouvé la faille. N’oublions pas la défense vannetaise, elle aussi, à la hauteur.
Retour des vestiaires, Vannes doit gérer son infériorité numérique. Christopher Hilsenbeck rajoute 3 points au compteur (6 – 6, 44′), mais Nevers trouve la terre promise 5 minutes plus tard (6-13, 49′).
Pas grave, il reste du temps, nous sommes à nouveau 15.
Vannes est revenu à 9 – 13 (59′) lorsque c’est Nevers qui se retrouve à 14 et là, nos joueurs vont s’en donner à cœur joie : deux essais en 5 minutes ! De Kévin Bly et Jules Le Bail (21 -13, 67′).
Le stade chavire de bonheur, les nouveaux joueurs peuvent enfin découvrir ce que signifie l’ambiance de la Rabine.
3 minutes plus tard, Christopher Hilsenbeck sécurise un peu plus la victoire : 24-13 (70′).
Mais il reste 10 longues minutes, où il va falloir s’accrocher car Nevers veut obtenir au moins son bonus défensif. Une dernière pénaltouche neversoise, maul…, en-avant !
Vannes peut laisser libre court à sa joie !

Score final : 24-13

Vannes n’est plus un « Petit Poucet » du rugby et l’a prouvé, encore, ce soir.
Jean-Noël Spitzer soulignait la performance, entre autres, de Nika Neparidze, jeune pilier, Espoir de 22 ans, qui a su élever son niveau de jeu pour assurer avec les Pro.
Il reste un déplacement à Aix en Provence, vendredi 7 septembre, pour terminer ce 1er bloc.
Nos ondes positives les accompagneront.