La Chronique de Jackie, on y a presque cru

Certes, jouer Biarritz, 5ème du championnat, invaincu à la maison n’avait rien d’une sinécure. Mais Vannes se déplaçait sans complexe, permettant aussi à certains joueurs, en manque de temps de jeu de s’exprimer.
Une mi-temps pour entretenir l’espoir d’un exploit
Si Biarritz est meilleur en conquête (mêlée, touche), nos joueurs mettent la pression et font jeu égal.
Ce sont les Biarrots qui ouvrent le score dès la 9′ sur une touche vannetaise perdue (7-0), mais Vannes réplique par Eremasi Radrodro dont l’essai est validé à la deuxième tentative, en sortie de mêlée à 5 m (7-7, 19′).
Lorsque Kévin Bly inscrit le second essai breton, 3 minutes plus tard (7-14), on se dit que peut-être, la performance de l’an dernier va être réitérée, mais c’est bien trop tôt dans le match, car les Biarrots risquent d’enclencher la vitesse supérieure.
Réponse immédiate de Biarritz par Laetigaga : 14 -14 (27′)
Christopher Hilsenbeck nous redonne l’avantage (14-17, 36′), mais un maul biarrot nous met à la peine : essai…
Mi-temps : 19 -17
Si les supporters biarrots sont déçus et inquiets, les vannetais sont ravis et nourrissent tous les espoirs. Nos joueurs sont en place, opportunistes et ne lâchent rien.

Nos supporters étaient là Photo Michel Renac

Quid de la seconde mi-temps ?
Ce ne sera pas la même, hélas. Le coaching biarrot change la donne (26-17, 45’/ 29-17, 52′)
Vannes a aussi procédé à quelques changements et souffre moins dans les regroupements (29-20, 54′), mais on court toujours après le score.
La puissance biarrote va imposer sa loi (32-20, 70’/ 39-20, 75′). Un score bien lourd au vu des performances vannetaises. Eremasi Radrodro, cependant, va inscrire son 2ème essai de la soirée (39-25, 77′) privant ainsi Biarritz du bonus offensif.
Il n’en fallait pas plus pour relancer la machine basque. Un dernier essai biarrot alourdit un peu plus le score : 46 -25 (80′).
Un match seulement décevant en termes comptables, car nos joueurs n’ont pas à rougir de leur prestation face à un « gros » du championnat. Il s’agit désormais de nous tourner vers les deux réceptions importantes qui nous attendent, à commencer par Mont de Marsan (3ème), autre équipe très puissante, vendredi 9 mars, 20 h, à La Rabine.
Nos joueurs pourront compter sur leur public pour être le 16ème homme !