La Chronique de Jackie Et si… et si…

Massy-Vannes 27-10-17

Et si… et si…
On pourrait refaire le match à l’envi, mais Massy s’est accroché, n’a rien lâché, et a fini par s’imposer.
Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette rencontre, une jolie fête : le staff avait mobilisé l’équipe « type », les supporters s’étaient déplacés en nombre.
D’entrée de jeu, malgré tout, Massy annonce la couleur puisque Anthony Bouthier se fait contrer par Luis Roussarie, ancien demi de mêlée vannetais, qui file à l’essai (5-0, 2′).
Mais Vannes met la main sur le ballon, pousse Massy à la faute et surtout, domine la mêlée.
Si nos joueurs dominent territorialement, ils se heurtent à une défense massicoise implacable. Le match est très engagé, mais reste brouillon suite à de nombreuses fautes de main, de part et d’autre.
Nous en sommes toujours à 5-3 depuis la 7ème minute de jeu car ce soir, notre botteur n’est pas dans un bon jour (3 pénalités passées à côté)
Enfin, à la 36ème, sur une passe sautée d’Ashley Moeke, Freddy Hickes perce la défense massicoise pour aplatir dans l’en-but, juste récompense de la débauche d’énergie vannetaise.
Transformation non évidente qu’A. Moeke passe… 5 -10
Ce sera le score à la pause.
Les supporters bretons donnent de la voix, mais c’est Massy qui grignote des points (8-10, 48′), pousse nos joueurs à la faute. Jules Le Bail écope d’un carton jaune (52′) lorsque, peu après, Massy reprend l’avantage (11-10, 55′)
Allons-nous jouer au chat et à la souris ?
Effectivement, Christopher Hilsenbeck, qui a remplacé Ashley Moeke, ramène les siens à 11-13 (65′).
Ce match est stressant : si Vannes domine en mêlée, Massy met beaucoup d’intensité, bloque les initiatives vannetaises et se nourrit de nos fautes.
Lorsque Manoa Vosawai se retrouve, à son tour sur la touche (71′), c’est le tournant du match. L’indiscipline bretonne se paye cher. Massy repasse devant : 14 -13 et enfoncera le clou par deux autres pénalités.
Score final : 20-13
C’est une cruelle déception de ne même pas rapporter un point de bonus défensif qui n’aurait pas été volé, mais nous savions que Massy n’avait perdu qu’un seul match à domicile, face à Montauban… et d’un seul petit point !
Espérons que cette défaite servira de tremplin pour mieux rebondir, vendredi prochain, face à Dax à la Rabine.

Haut les cœurs !