La Chronique de Jackie Colomiers – Vannes

Un essai pour l’honneur, sur la sirène !

C’est ce que nous retiendrons principalement de ce match, dans le sens où il est significatif de l’état d’esprit que nos joueurs ont affiché durant cette soirée.

Colomiers s’annonçait comme un adversaire de haute volée : solide équipe du Top 6 depuis la 9ème journée, et même, 1ère au classement britannique (17ème journée), elle n’a plus perdu depuis… son match à Vannes ! Notre équipe, en revanche, forte de ses 6 victoires en 7 matchs, monte en puissance mais doit encore peaufiner son jeu et, parfois, sa mêlée…

Durant la première demi-heure, si nos joueurs peinent à occuper le terrain adverse, notre défense est hermétique. Nos actions offensives avortent sous la pression columérine, ou faute de précision.
En revanche, Colomiers se nourrit de nos fautes et passe ainsi 3 pénalités (9 – 0, 26′).
Allons-nous trouver une solution ?
Éric Fry vient à peine de rentrer sur le terrain, qu’il retourne sur le banc doté d’un carton jaune sanctionnant les nombreuses fautes (…) vannetaises en mêlée. Il n’en faut pas plus pour booster les Columérins : essai, suite à un ballon porté (16 – 0, 32′)
Aie !  Ça commence à peser lourd dans la balance.
Mais Vannes se rebelle, retrouve « des couleurs » en mêlée, sans arriver à passer une défense columérine bien en place.
Mi-temps : 16 – 0

Crédit photo Eurosport

Certes, nos joueurs n’ont pas trouvé la faille, mais, pour autant, ne lâchent rien. Si nos avants ont trouvé la solution en mêlée, pourquoi ne pas espérer une « remontada » en seconde mi-temps ?

De fait, ils prennent le jeu à leur compte au retour des vestiaires, mais les imprécisions se multiplient.
Malgré tout, lorsque Jules Le Bail, sur ses appuis, conteste un ballon et se fait sanctionner, on se pose des questions (45′)…
Idem, dans la foulée, les Columérins perdent le ballon au sol, en avant (?) Vannes s’en empare pour ensuite le perdre dans un jeu de passe… Essai de Colomiers validé, malgré l’incertitude sur l’action de jeu précédente… (23 – 0, 48′)

Notre mêlée tient enfin, Vannes montre des intentions, mais gâche ses munitions.
Lorsque Pio Muarua sort sur carton rouge, pour un plaquage de l’épaule (69′), on perd espoir mais « le Breton », à l’image de son coach, est têtu.
Vannes multiplie les pénaltouches pour, enfin, ne pas « être fanny », par Andrew Cramond, à la 81ème minute.
Score final : 23 – 7

C’est, bien sûr, une déception de revenir à vide, mais l’engagement des joueurs n’a pas failli. Nous aurons plaisir à les soutenir dès vendredi prochain, à La Rabine, pour la réception de Provence Rugby.