La Chronique de Jackie Clap de fin de saison …

… Sur une défaite qui reste sans conséquence.
L’objectif de Jean Noël Spitzer était d’obtenir un meilleur classement que l’an dernier à l’issue de la 30ème journée.
10ème avant le match, Vannes était, cependant, talonné par le SAXV et Massy. Dax, déjà relégué en Fédérale 1, n’avait plus pour ambition que de finir avec les honneurs devant son public. Une ambiance particulière, au stade Maurice Boyau : des Dacquois désabusés qui n’avaient plus rien à espérer, de nombreux supporters vannetais, en revanche, joyeux, drapeaux bretons au vent, venus accompagner et remercier leur équipe pour la validation de leur 3ème année en Pro D2.

Photo M.Renac

Si Dax ouvre le score (3 – 0, 3′), Vannes se rebelle et marque le 1er essai de la rencontre par Anthony Bouthier (3 – 7, 5′).
Cette entame de match semble de bon augure, seulement, ce seront les seuls points vannetais inscrits en 1ère mi-temps.
En effet, malgré les imprécisions de part et d’autre, Dax trouve, par deux fois, le chemin dans la défense vannetaise.
Le compteur affiche donc 17 -7 (34′), lorsque Fredrick Hickes écope d’un carton jaune, suite à une échauffourée. Dax, alors, redouble d’intentions, en vain.
A la mi-temps, ces 10 points d’écart n’ont rien d’insurmontable, on pense au discours, peut-être salvateur, dans le vestiaire… Mais les Dacquois semblent plus impliqués.
Effectivement, puisqu’ils inscrivent successivement 2 essais dès la reprise (27 – 7, 48′). La cabane est tombée sur le chien ! Un grand moment de doute… Allons-nous vers un score fleuve ?
Le retour de Fredrick Hickes rétablit enfin l’équilibre et Vannes retrouve des couleurs : essai de Rémi Picquette transformé par Christopher Hilsenbeck (27-14, 51′).
Mais les deux équipes mettent alternativement la main sur le jeu et Dax revient à 20 points d’écart (58′). Quand, enfin, c’est Vannes qui inscrit deux essais de suite (34-21 par Etienne Delangle puis 34-28), on reprend espoir. Seulement, il ne reste plus que 3 minutes. Dax a récupéré le ballon et ne le lâche plus jusqu’à la sirène.
Vannes s’incline avec le même écart de points que lors de la saison précédente, chez les Landais.
Notons le dernier et 12ème essai de Gwenaël Duplenne, suite à une superbe contre-attaque depuis nos 22 mètres, ainsi que le 100% de réussite au pied de nos botteurs, Christopher Hilsenbeck et Anthony Bouthier.
Enfin, malgré la défaite, nous restons à la 10ème place, une de moins que l’an dernier. Si nous grimpons ainsi les échelons tous les ans, pourquoi pas ?
Merci à tous, joueurs, staffs (sportif, médical…) et dirigeants de nous avoir permis de vivre cette belle deuxième saison de rugby professionnel. Rendez-vous fin août pour retrouver ces moments intenses.