La Chronique de Jackie 8eme journée

Une victoire enthousiasmante

Notre équipe se déplaçait donc à Nevers, une équipe qui ne nous a jamais réussi (3 défaites dans le Nivernais). C’est dire que la confrontation était attendue entre ces deux équipes prétendantes au Top 6.
Les circonstances particulières du huit-clos changent considérablement la donne dans la mesure où le 16ème homme ne peut plus jouer son rôle de soutien actif. Mais nos joueurs ont aussi d’autres qualités à faire valoir. Cela sera-t-il le cas ce soir ?

Vannes prend ses marques

Si Pierre Popelin ouvre le score (0 – 3, 3′), nous allons subir la puissance neversoise qui met, entre autres, Nick Abendanon sous pression.
Nevers retrouve son modus operandi, à savoir essai sur ballon porté dès la 9ème minute (5 – 3), leur botteur semble à la peine.
19′, 8 – 3, Vannes est privé de ballon, mais reste présent (8 – 6, 28′).
On ne s’affole pas mais Nevers ressort sa cocotte du placard (15 – 6, 31′).
Nos joueurs investissent, alors, le camp jaune qu’ils poussent à la faute. Notre mêlée est sereine.
Une pénalité, deux, trois, quatre, que nos joueurs s’évertuent à jouer en touche et cela finit par payer !
39′ Essai de Pat Leafa sur un maul, que le RCVannes affectionne aussi, volontiers.
Mi-temps : 15 – 13.

C’est un score très serré. Si Nevers marque, souvent, sur ballons portés, Vannes n’est pas en reste. Allons-nous assister à un combat d’avants ?
Sinon, nous sommes dans une dynamique positive, susceptible de déstabiliser Nevers, lequel s’est déjà incliné lors de son dernier match à domicile face à Perpignan. Cela sera-t-il suffisant ?

Une deuxième mi-temps très convaincante

Nevers joue à 14 depuis la 38′ minute. Vannes enfonce le clou : 15 -16, 42′
On y croit.
49 ‘ Un nouveau ballon porté neversois bien défendu par nos joueurs nous est redonné mais Nevers finit par reprendre l’avantage en sortie de touche (22 – 16, 56′)
Alors que les Bourguignons repartent à l’offensive, le carton jaune (60′) de l’ailier Raisuqe stoppe leur dynamique. Vannes, en revanche, enchaîne les mêlées sans parvenir à les bonifier.
Enfin, un très bel enchaînement … Nick Abendanon, Branden Holder permet à Quentin Dubreuil de se faufiler vers la ligne d’en-but (22 – 23, 68′)
Le « palpitant » bat déjà la chamade depuis 10 minutes, lorsque nous avons senti le vent tourner.
Mais nos joueurs ne lâchent plus rien. Lors d’une mêlée vannetaise près de la ligne neversoise, Pierre Pagès se faufile et aplatit ! (22 – 28, 71′)
La victoire sent bon, mais il faut tenir encore 9 minutes. Non, elles seront suffisantes pour nous offrir une très belle action d’Ambrose Curtis qui confisque la balle des bras de l’arrière K.Jaminet et file à dame ! 22 – 35, 76’.
Si Nevers tente de se rebeller dans les dernières minutes, ce sera en vain.
Score final : 22 – 35

Un nouveau succès au caractère pour une équipe qui a fait preuve de maturité.
Jean-Noël Spitzer parle de « victoire significative », d’un groupe qui sait alterner entre son jeu au près et sa ligne de trois-quarts, qui a su aussi renforcer la qualité de sa défense…

Ils l’ont fait !

Et, pourquoi pas, rendre la même copie à Biarritz,

samedi prochain ?