La Chronique de Jackie 21eme journée

Vannes renoue avec la victoire bonifiée

Suite à la prestation mitigée du week-end dernier, face à Nevers, nos joueurs se devaient de montrer un autre visage face au dernier du classement. Certes, Soyaux-Angoulême a découvert la Pro D2, la même année que nous (2016), nous n’y avons jamais gagné. Seulement les cartes ont été redistribuées, et dans ce choc des extrêmes, Vannes était clairement favori. Encore fallait-il assumer ce statut.

Vannes met la pression dès l’entame de match. Lors de la 1ère pénalité angoumoisine, Pierre Popelin tape en pénaltouche puis, quelques temps de jeu plus tard, en direction de Jérémie Abiven qui marque à l’aile ! (0 – 5, 11′).
Bis répétita, 2 minutes plus tard : Paul Bonnefond sert Gwénaël Duplenne qui file près des perches
(0 -12, 13′).
Les Angoumoisins ne suivent pas le rythme imposé par les Bretons.
Alors qu’ils ont débloqué leur compteur (3 -12, 16′), Vannes revient en territoire charentais. Une nouvelle pénaltouche et, cette fois, le maul progresse, on pousse avec les joueurs (!), Cyril Blanchard s’écroule dans l’en-but (3 – 19, 30′).
C’est déjà le 3ème essai…
Angoulême tente de se rebeller, mais choisit encore les poteaux sur une faute vannetaise (6 – 19, 33′)
Nous atteignons la mi-temps, sur ce score rassurant mais…la dernière expérience (Nevers), nous incite à la prudence avant de nous réjouir.

On patiente un quart d’heure durant lequel Angoulême cherche la faille dans le jeu vannetais, mais recule et se fait des frayeurs avec Gwénaël Duplenne qui a bien failli aller à dame s’il n’avait été devancé sur le ballon par le 3ème ligne violet (55′).
Ce n’est que partie remise. En sortie de mêlée, Darren O’Shea effectue une superbe passe après contact pour Éric Marks qui inscrit le 4ème essai vannetais (6 – 26, 59′). Le bonus offensif est, pour l’instant, sécurisé.
Sont-ce les Angoumoisins qui « faiblissent » ou les nôtres qui élèvent leur niveau de jeu ? Toujours est-il que le festival n’est pas terminé.
Gwéna, très opportuniste ce soir, intercepte un ballon violet, le pousse au pied. Branden Holder, à la poursuite, aplatit une nouvelle fois ! (6 – 31, 62′)
À 18 minutes de la fin, le match est plié. Mais le récital breton n’est pas terminé.
Un superbe enchaînement de passes rapides permet à Matthys Gratien de trouer la défense angoumoisine (6 – 38, 71′).
Si, alors que la sirène a retenti, les deux équipes continuent à jouer, nous ne boudons pas notre plaisir, mais le ballon est poussé malencontreusement en touche (82′).
Score final : 6 – 38

Vannes a inscrit 6 essais marqués par 6 joueurs différents (ailiers, centre, avants), c’est dire la palette du jeu déployé par notre équipe. Certes, Soyaux-Angoulême pointe à la dernière place, mais le jeu vannetais semble de plus en plus rapide et précis. Pierre Popelin ne cache pas que l’objectif est de hausser leur niveau de jeu au fil des matchs, en vue des phases finales.
Prochain test, la réception de Mont de Marsan, jeudi 4 mars, à 18 h 30, visible sur Rugby plus.

Crédits photo Damien Kiliani / Rugby Club Vannes