La Chronique de Jackie

Comment être frustré d’une victoire ?
En perdant le bonus offensif à la dernière minute ! Car c’était bien le sentiment dominant à l’issue de cette rencontre.

Pénal-touche pour le premier essai, du beau travail Photo M.Renac

Si Massy impose son jeu durant le 1er quart d’heure, c’est sans concrétiser, car notre défense est bien en place. Quelle jubilation donc, lorsqu’à la 1ère incursion vannetaise dans le camp massicois, Sunia Vola aplatit suite à un magnifique ballon porté (17′, 7 -0).
On ne change pas une recette qui marche. Dix minutes plus tard, bis repetita : cette fois le maul est suivi de quelques percussions au ras. La dernière permet, cette fois, à Manoa Vosawai de franchir la ligne (26′, 14 – 0).
Le match semble enfin bien engagé, mais Massy ne lâche rien et tente de trouver les espaces. Notre défense reste heureusement hermétique.
Nous restons donc sur ce score jusqu’à la mi-temps : 14 – 0.
Question : au match aller, si Vannes avait dominé la 1ère mi-temps, Massy avait renversé la vapeur lors de la seconde période. Qu’en sera-t-il aujourd’hui ? Gageons que joueurs et staff auront retenu la leçon.

De retour des vestiaires, le RCVannes continue l’offensive mais concède une pénalité (47′, 14 – 3).
Nos joueurs sont en confiance, toutes les tentatives massicoises avortent. Massy se met à nouveau à la faute (57′, 17 – 3)
61′ Vannes a pris le jeu à son compte. Dans une ambiance frigorifique, le stade se réchauffe par une ola.
64′ Un nouveau gros temps fort vannetais permet à Gwenaël Duplenne d’aplatir en coin. Essai qu’Ashley Moeke transforme malgré la difficulté (64′, 24 – 3). Ce 3ème essai est synonyme de bonus offensif…
Lorsqu’à la 78′, Vannes tente une nouvelle pénaltouche à 5 m, on envisage même un 4ème (essai), seulement le ballon est perdu et Massy renverse le jeu.
A la sirène, les Essonniens tentent, à leur tour, un ballon porté et franchissent la ligne.
Joueurs bretons, juges d’en-but et de touche contestent l’essai (un joueur vannetais aurait été sous le ballon) mais l’arbitre de champ le valide.
Nos espoirs de bonus offensif s’envolent. Il faudra nous contenter de 4 points.
Score final : 24-10

Malgré cette petite déception, nous retrouvons cette confortable 8ème place, à 11 points du 1er relégable, Narbonne. La réception de Carcassonne (lanterne rouge) vendredi 19 janvier sera tout aussi importante pour creuser l’écart avant le déplacement à Bayonne et la réception de Grenoble.