La Chronique de Jackie 11eme journée

Noël avant l’heure !

Alors que Vannes venait d’essuyer sa première défaite à domicile de la saison, face à Perpignan, une nouvelle épreuve attendait nos joueurs dans le Haut-Bugey : affronter des Oyomen, invaincus jusqu’alors, et de surcroît, chez eux. Seulement, depuis la mise en place du huit-clos, jouer à l’extérieur n’est plus vraiment un handicap. Notre équipe semble même y prendre plaisir et jouer sans pression. Allait-elle faire tomber la seule formation sans défaite à ce jour ?
Si Oyonnax ouvre le score rapidement (3 – 0, 4′), Vannes prend ses marques et met les Noir et Rouge sous pression.
Une 1ère pénalité offerte, Pierre Popelin cherche la pénaltouche…Nous découvrons les intentions offensives bretonnes. Mauvaise sortie de touche…
Mais la pression est toujours là. Finalement, Vannes prend les points (3 – 3, 12′). Avant de concrétiser sa domination territoriale par Kévin Bly, suite à un superbe jeu de passes des ¾ et même Jérémie Abiven !
3 -10, 19′
Seulement, les Oyonnaxiens, « piqués au vif » se rebellent : un énorme ballon porté est validé (10 -10, 22′).
Ce n’est que partie remise, Vannes est toujours dans l’avancée, développe son jeu.
Le score a évolué au rythme des pénalités (10 -13, 26’/ 13 -13, 31′), lorsque nos joueurs optent pour deux pénaltouches qui ne seront pas bonifiées.
Un nouvel essai de Kévin Bly suite à une dernière passe de Darren O’Shea, cette fois, nous transporte de joie, seulement, l’arbitre vidéo signale un en-avant.
Le score de parité (13 – 13), à la mi-temps semble « bien payé » pour les Oyomen, tant Vannes a mis la main sur ce match.

Deux regrets sans doute, les pénaltouches non abouties et ce 2ème essai refusé. Mais si la seconde mi-temps est à l’image de la première, Vannes mérite largement la victoire.

Matthys Gratien nous rassure dès le retour sur le terrain. Après un balayage de l’ensemble du terrain, la balle trouve l’en-but, à l’aile ! (13 – 20, 43′)
Il s’offre même un doublé, 8 minutes plus tard ! (13 – 27, 51′), suite à, (toujours), la circulation rapide du ballon.
L’excellent rideau défensif vannetais, allié à cette énorme pression offensive, déstabilise complètement Oyonnax.
Matthys est, même, à deux doigts du triplé avant d’être expulsé en touche… (55′)
Vannes continue sur sa lancée lorsque survient l’essai casquette ! L’arrière oyonnaxien intercepte une passe sautée de Pierre Popelin (20 – 27, 66′)
Vigilance… Christopher Hilsenbeck sécurise, un peu plus, la victoire (20 – 30, 68′)
Si Oyonnax tente de renverser la situation, nos joueurs n’entendent pas lâcher le match maintenant.
Ouf ! Le score en restera là.

Les supporters ont mille raisons d’être heureux ce soir : la victoire, certes, mais avec la manière !
Nos « petits Bretons » forcent l’admiration : produire un jeu aussi pétillant chez un prétendant à la montée, avec la victoire à la clé signifie beaucoup de confiance, mais aussi d’humilité et… de travail, des joueurs comme du staff.
Jean-Noël Spitzer comparait les dernières rencontres à une course cycliste.
La conclusion d’un forumeur vannetais :  » Pour reprendre la métaphore du Tour de France, la haute montagne a été passée de main de maître ! Certes, il y a eu une défaillance dans l’avant dernier col hors catégorie où nous avons lâché dans les derniers lacets, mais la descente a permis de rejoindre les leaders, et que dire de la montée finale à l’Alpe d’Huez ?
Il va falloir faire attention à ne pas s’enflammer, car le retour à la moyenne montagne ou plaine n’est pas sans danger, coup de bordure, chute, etc. »

Prochaine rencontre : réception de Montauban, vendredi 4 décembre à 19 heures.