Bilan sur les Crabos_Entretien avec Julien Marie

 

Bilan sur les Crabos –

 

Interview de Julien Marie, Référent de catégorie

 

 

 

 

Le RCV n’est pas qu’une élite en division professionnelle. En effet, le club compte 25 équipes sous l’égide de l’association comprenant les loisirs, les féminines et les jeunes.

Prenons le temps de faire un bilan rapide sur la catégorie des Juniors (-18 ans) communément appelée les CRABOS.

Entretien avec Julien Marie, référent de la catégorie :

 

Bonjour Julien, peux-tu rapidement te présenter ? 

Bonjour, je m’appelle Julien Marie. Je suis référent de la catégorie U18 qui s’appelle les Crabos. Juste pour resituer les choses, la catégorie des crabos concerne les juniors et les cadets (joueurs nés en 2002 et 2001). Elle comprend 2 équipes à savoir l’équipe 1 et la N2. Je suis entraîneur de l’équipe 1. Je suis également intervenant chez les – 8 ans et intervenant pour la Breizh Rugby Académie. J’ai des missions transverses d’accompagnement de nos jeunes éducateurs et le suivi des missions scolaires et universitaire. Je ne suis évidemment pas seul pour encadrer tout le collectif des U18. Nous sommes 6 à collaborer pour la préparation des entraînements et des matchs. Il y a Réné Altmeyer en charge des avants et Didier Salaun en charge des 3/4. Pour l’équipe N2, C’est Charles Monnier qui est référent de l’équipe. Il travaille avec Laurent Verite en charge des 3/4 et Olivier Simeon en charge des avants.

 

Les résultats des jeunes sont très bons cette saison notamment pour les U18. Peux-tu nous parler des objectifs de cette saison ?

Je tiens déjà par féliciter le staff qui a bien travaillé avant que j’intègre le groupe. En effet, je ne suis arrivé qu’en novembre à la suite d’un remaniement de l’organigramme en interne. Le travail était bien lancé quand je suis arrivé puisque l’équipe 1 avait déjà remporté la phase de qualification en septembre pour évoluer le reste de la saison dans le plus-haut niveau national.

Nos deux objectifs de la saison sont :

  • pour l’équipe 1 = le maintien dans ce championnat élite
  • pour l’équipe 2 = obtenir la qualification pour les phases finales en équipe développement.

Grâce à nos performances, nous sommes déjà requalifiés dans le championnat élite crabos pour la saison prochaine sans passer par cette phase de qualification avant le terme du championnat.

Nous nous sommes basés également sur la génération des 2002 qui avait gagné le championnat en Superchallenge Espoir Elite U14 il y a deux ans ainsi que celle des alamercery née en 2001 qui s’est maintenue en niveau national.

 

 

Peux-tu nous éclairer sur ce championnat élite ? 

Notre objectif actuel est maintenant de terminer au plus haut du classement dans la partie supérieure sur les 32 meilleures équipes de la catégorie. Il y a 4 poules dans ce championnat et la nôtre est composée de 8 équipes. Il y a 2 équipes qui sont largement au-dessus des autres (Bordeaux, La Rochelle) puis 2 autres équipes juste en-dessous (Bayonne et Pau). Il y a enfin 4 autres équipes dont nous qui complétons la poule.

En effet, nous avons commencé par une victoire avec le bonus offensif face à Tarbes pour le 1er match de la saison ce qui a donné une bonne dynamique à ce groupe. La deuxième victoire à Pau alors qu’ils sont placés dans les 4 premiers de la poule est une vraie satisfaction également. En résumé, depuis novembre, nous sommes contents de notre bilan puisque nous avons 4 victoires dont Tarbes avec bonus, Biarritz à domicile, Pau à l’extérieur + 1 match nul vs Dax à l’extérieur et 3 défaites contre Bordeaux, La Rochelle et Bayonne. Il reste la réception de Pau le 27 avril prochain. 

Le championnat est décomposé en tranche :

  • 1 bloc d’octobre à janvier qui est une période compétitive
  • 1 autre bloc qu’on pourrait appeler période de développement parce qu’il n’y a pas de compétition. On axe le travail sur le développement intrasèque du joueur (tactiquement, physiquement) = travail plus individuel. C’est une période de 6 semaines cruciale pour l’apprentissage du jeune. Les meilleurs éléments ciblés à potentiel sont amenés à s’entraîner avec les espoirs 2 fois/semaine afin de préparer la saison d’après. Nous faisons la même chose avec les cadets à forts potentiels qui viennent avec les juniors sur la séance du mardi dans le même esprit.

 

 

De combien de joueurs se composent votre groupe U18 ? Comment se passent les entraînements ?

Nous avons 3 entraînements en commun entre les deux équipes (mardi, mercredi et jeudi). Cela concerne   joueurs mais qui ne sont pas tous présents à tous les entraînements. En général, nous sommes 35 joueurs à chaque séance. En effet, certains joueurs font partie de la BZH Académie et d’autres de l’Académie FFR. Ils peuvent donc jouer et s’entraîner avec le Pôle Espoir et le RCV dans la même semaine selon le planning. La majorité des joueurs font partie de ces structures d’entraînement donc ils viennent pour la performance. C’est une chance puisque cela prouve qu’environ 50% de l’effectif a une réelle démarche d’aller vers le haut-niveau. Ils ont entre 12 et 10 heures d’entraînements par semaine en plus de cursus scolaire. Ils jouent dans le championnat Elite National donc cela s’apparente au rythme des professionnels en termes de déplacement et de logistique pour les matchs mais ils doivent être de retour à l’école dès le lundi pour la reprise des cours. On a actuellement une dizaine de joueurs qui pour le moment pourraient aller vers l’équipe Espoirs du club.

 

 

 

Quelles ont été les améliorations, sportives et extra-sportives, qui apportent leurs fruits cette saison à ton avis ? 

Premièrement, de gros efforts ont été faits sur la structuration des parties médicale et logistique sur notre catégorie U18 par rapport aux saisons précédentes. De plus, nous avons amélioré l’accompagnement des joueurs sur leur double cursus scolaire. Je souligne également les gros efforts des établissements scolaires avec lesquels nous entretenons des relations saines ce qui va également dans l’intérêt des jeunes. Nous avons clairement identifié des référents et le rôle de chacun d’eux (Maxence, Emilien, Réné, Guillaume et Moi). Du point de vus sportif, je dirais que le développement du staff a permis d’améliorer différents axes tels que l’analyse et la préparation des séances mais aussi la qualité des contenus des entraînements. 

D’un point de vue personnel, je me suis amélioré notamment sur le temps de ma formation au DEJEPS auprès de Guillaume Lafont. Je pense aussi que l’accompagnement dont j’ai bénéficié auprès de Florent Bonnefoy (Responsable Sportif du Centre de Formation du club depuis la saison dernière) m’a permis de développer mes compétences et d’améliorer ma manière de travailler (séquençage des exercices, etc). Je m’organise beaucoup mieux et cela se ressent sur ce que je donne aux jeunes durant les séances. Je suis bien plus précis sur les comportements attendus.

 

 

Merci Julien et bonne fin de saison aux éducateurs et aux joueurs 🙂 

 

L’équipe Communication