Ils ont fait le RCV, aujourd’hui Hugh Chalmers, Daniel Tuohy et Albert Vulivuli

Hugh Chalmers

Hugh Chalmers est né le 28 novembre 1984 à Rawene (Nouvelle-Zélande) – 35 ans


Joueur emblématique de Bègles-Bordeaux depuis 2008 comme 3ème ligne et parfois 2ème ligne, il a rejoint le RC Vannes en 2018.

A son arrivée à Vannes en 2018, Hugh nous confiait : « Le Rugby en Nouvelle Zélande fait partie de la culture du pays, mon père y jouait et mon oncle a évolué dans le « CUP NATIONAL NZ » dans les années 1970. J’ai commencé à jouer à 4 ans, et ce qui m’a plu, c’est le côté collectif de ce sport, j’ai toujours aimé jouer avec les potes ».

A 34 ans, Hugh s’est lancé à fond avec le RC Vannes comme il l’avait précédemment fait avec le club Bordelais où il a connu la montée en TOP 14 après avoir évolué en Pro D2.

Vannes, une équipe qu’il avait déjà rencontré il y a près de 10 ans avec Bobigny en Fédérale 1. « A Bobigny, j’ai joué avec Martin Michel; ce qui m’avait marqué, c’est le souvenir des supporters habillés en Asterix et Obélix – çà marque ! ».

Hugh nous apportera son expérience et sa science de la touche tout en restant modeste sur ses contributions au jeu.

« C’est un travail d’équipe, tout le monde travaille ensemble et si ça tourne bien, c’est l’affaire de tous les joueurs concernés; il y avait tous les éléments pour que ça marche ».

Hugh a été un élément moteur de la superbe saison 2018/2019 avec le barrage d’accession à Brive.

Hugh n’oubliera jamais le RCV. « C’était super de jouer les quarts à Vannes contre Mont-de-Marsan (50 – 10). On a proposé du beau jeu en plus. De jouer ici à La Rabine, c’est très particulier. Il n y a pas un bruit quand le buteur tente ses pénalités. Comme dans les pays anglophones ! Je trouve ça génial et je ne doute pas qu’ils vont continuer à soutenir l’équipe pour que le RCV monte encore plus haut ».

A 35 ans, il rejoindra prochainement Biarritz en tant qu’entraîneur des avants de l’équipe espoir.

Arrêt de carrière
2 saisons à Vannes, 30 matchs et 6 essais

Daniel Tuohy

Daniel Tuohy est né le 18/6/85 à Bristol – 35 ans

Dan a joué dans l’équipe d’Irlande.

Il a fait partie de grands clubs comme Gloucester Rugby, Exeter Chiefs, Ulster Rugby, Bristol Rugby, Leicester Tigers et la Stade français.

1 mètre 97 pour 120 kg – Une force de la nature qui a su parfaitement s’intégrer au RCV lors de son arrivée en 2018.
A son arrivée à Vannes, Jean-Noël Spitzer insistait sur ses qualités – « Dan est un joueur très expérimenté tant avec l’Ulster qu’avec l’équipe d’Irlande et possède une grande culture de l’entraînement. C’est un joueur fiable sur les bases du poste et qui amènera du leadership à notre 5 de devant ».

Il a été partie prenante dans la belle saison 2018/2019, jusqu’à prendre le capitanat au début de la saison suivante.

Il remplaçait à cette fonction Anthony Bouthier parti à Montpellier, et il déclarait toute sa fierté en début de saison – « Je vais tenter de combler le vide laissé par le départ d’Antho. C’était un réel leader naturel qui montrait l’exemple par le terrain avec ses performances hors normes. Nous avons beaucoup progressé avec ce groupe la saison dernière et nous devons continuer d’assurer dans ce sens ».

Malheureusement, Dan fût blessé gravement au bras lors du match contre Oyonnax (3ème journée) sur une touche à l’issue de laquelle il est mal tombé. Cette blessure va interrompre sa carrière…

Arrêt de carrière
2 saisons à Vannes, 29 matchs et 1 essai

Albert Vulivuli

Albert Vulivuli est né le 26 mai 1985 à Savusavu (Fidji) – 35 ans

Albert évolue au poste de centre ou d’ailier. Il a joué dans différents clubs du Top 14, au Racing 92 notamment avec un titre de champion de France en 2016.

Il a fait également partie de l’équipe des Fidji. À son arrivée en 2018, Jean-Noël Spitzer attendait beaucoup de ce joueur expérimenté, vif et puissant – « Ce que j’attends d’Albert, c’est son expérience, en particulier sur les situations critiques. J’espère qu’on la verra à l’oeuvre sur nos temps faibles ».

Albert souhaitait faire une grande saison – « J’ai connu l’accession au Top 14 avec La Rochelle. Je n’oublierai jamais l’ambiance qu’il y avait au stade quand on se battait pour monter. J’espère tellement qu’on puisse faire connaître la même chose à Vannes… ».

Joueur très discret mais soucieux de faire progresser les autres, il était toujours disponible pour donner des conseils ou bien faire des ateliers. Et tout le temps de bonne humeur et respecté par les autres joueurs, respectueux de sa carrière.

Malheureusement, victime de nombreuses blessures, Albert jouera peu et sera contraint à l’arrêt.

Arrêt de carrière
2 saisons à Vannes, 20 matchs

Crédit photos Michel Renac – Damien Kilani.
Merci.