Faites connaissance avec nos recrues, aujourd’hui Christopher Hilsenbeck

Christopher Hilsenbeck a évolué à Colomiers comme demi d’ouverture ces cinq dernières années.
A 25 ans, il joue dans l’équipe d’Allemagne et va continuer sa progression à Vannes.
« C’est un joueur complet, capable d’animer le jeu de son équipe. Il a eu une progression constante à Colomiers en gagnant progressivement du temps de jeu », souligne Jean-No Spitzer
Interview

Christopher Hilsenbeck pour ses débuts au RCV        Photo Michel Renac

Chris, tu as vécu en Allemagne à Heidelberg, on dit que c’est la cité du Rugby, peux tu nous parler de ta ville et de l’émergence du Rugby outre-Rhin?
Oui Heidelberg est un peu la capitale du rugby en Allemagne. C’est la bas que j’ai grandi et je suis très heureux de voir que c’est là que le rugby allemand est en train de grandir, notamment à travers des nouvelles structures comme plusieurs terrains, un centre d’entraînement et peut-être à moyen terme un nouveau stade pour accueillir les matchs de la sélection.

Tu as été découvert lors d’un tournoi en Alsace avec les moins de 16 Allemand par Colomiers, qu’est ce qui t’a motivé pour venir en France à Colomiers avec Tim Menzel et Julius Nostadt alors que tu ne parlais pratiquement pas Français?
En Allemagne on est loin d’avoir des infrastructures telles qu’on peut les trouver en France. Je parle surtout pour les jeunes et les centres de formation.
Tous les trois on savait que si on voulait aller plus loin dans le rugby il fallait qu’on parte.

Parle nous de tes débuts et de ta famille d’accueil qui t’a permis de bien t’intégrer?
J’ai eu de la chance de tomber sur des gens exceptionnels. C’est grâce à eux que j’ai appris le français et découvert la culture française.
Je garde de très bons contacts avec eux et ils vont pas tarder à venir me rendre visite à Vannes !

Le Rugby Allemand commence à faire parler de lui, surtout depuis le rachat du Stade Français par l’Allemand Hans-Peter Wild qui veut le promouvoir, tu joues avec l’équipe Allemande, pouvez vous vous qualifier pour la Coupe du Monde?
On a encore une chance mais vu les bons résultats de l’Espagne sur la phase aller du tournoi des 6 nations B, la qualification sera compliquée. Il faudra faire un sans faute lors des matchs retour en février et mars.

Chris avec l’équipe d’Allemagne                 Archives C.Hilsenbeck

Tu as pratiquement joué depuis tes débuts au poste de demi d’ouverture, quelles sont les qualités les plus importantes pour un ouvreur, et ce que tu apprécies le plus à ce poste?
Pour moi il faut qu’il soit irréprochable sur sa technique individuelle que ce soit au pied ou à la main. Puis, ce que j’aime le plus à ce poste, c’est de diriger les mouvements de 14 autres mecs sur le terrain à travers des différentes annonces. C’est ça la vrai difficulté de ce poste, d’être juste dans ses prises de décisions.

Tu as été à bonne école avec David Skrela et Yannick Lafforgue à Colomiers, qu’as tu le plus appris d’eux?
Ils étaient tous les deux très bon sur le plan technique, mais ce que j’ai appris le plus en les côtoyant c’est l’importance de la parole du demi d’ouverture. Il faut tout le temps parler et communiquer le plus possible pour garantir la fluidité du jeu.

Chris avec Colomiers                 Archives C.Hilsenbeck

La saison dernière, tu as rencontré le RCV à deux reprises, qu’est ce qui t’a le plus marqué dans ces deux matches?
Ce qui m’a le plus marqué, c’était l’envie des mecs. On sentait une force et une détermination chez eux, notamment au match retour à Vannes.

Et comment as tu trouvé l’ambiance à La Rabine?
Incroyable, j’étais impressionné. J’ai connu des ambiances pareilles à La Rochelle et à Bayonne mais je ne m’attendais pas à retrouver ça ici !

Comment se passe le début de saison et ton intégration dans le vestiaire Vannetais?
L’intégration se passe très bien, il  y a des supers mecs dans l’équipe. La préparation qui à été assez dure avec notamment un stage à Groix, puis un deuxième d’une semaine à Quiberon, a permis au groupe d’apprendre à se connaître et à tisser des liens.

On te souhaite une grande réussite Chris, ici à Vannes, et Bravo pour ton Français qui est parfait!