Départ du RCV de Leeroy Cloostermans et Jean-Baptiste Pic

Leeroy Cloostermans et Jean-Baptiste Pic quittent le RCV après avoir tout connu, de la fédérale 1 avec la fabuleuse montée contre Massy jusqu’à la quatrième saison de Pro D2.
Un Grand Merci à eux !

Leeroy Cloostermans

Né le 27/8/92 à Vannes – 27 ans
Formé au club, Leeroy a passé neuf saisons à Vannes au poste de talonneur. Il a connu la Fédérale 1 avec le RCV à 18 ans, avant de s’imposer en Pro D2 dès la montée en 2016.
Avec un sacré paquet de matchs et d’essais sur toute cette aventure vannetaise. Leeroy aura également été capitaine de l’équipe, signe du sérieux de ce joueur, apprécié du staff et de ses coéquipiers.

«J’ai débuté le rugby à l’âge de 12-13 ans grâce à un ami de mes parents qui m’avait conseillé d’essayer ce sport alors que je n’aimais pas ça ! j’ai tout de suite accroché même si mes débuts ont été plutôt difficiles, j’étais un peu perdu avec toutes les règles et l’organisation du jeu ».
Pour Leeroy, le plus gros souvenir, c’est la montée face à Massy dans une Rabine en folie. «MAGNIFIQUE !!!! C’était comme un rêve éveillé et il est de loin mon meilleur souvenir après la finale en junior en coupe Jules Balandrade perdue contre Suresnes…. ».

Ému, Leeroy a tenu à nous adresser ce message d’amitié et de respect – «MERCI au club, aux supporters, aux bénévoles d’avoir pu partager tous ces moments avec vous ! Merci d’avoir fait vibrer la Rabine, à chaque match, avec votre énorme soutien perpétuel et infaillible, durant toutes ces années. Je vous quitte avec un goût d’inachevé mais j’espère vous recroiser très vite !
A bientôt ! ».

Départ pour Mâcon (Fédérale1)
9 saisons à Vannes, 130 matchs et 9 essais

Jean-Baptiste Pic

Né le 13/9/90 à Perpignan – 29 ans
En 2014, Jean-Baptiste Pic ne figurait pas sur les tablettes du RC Vannes. C’est en voulant suivre sa compagne, qui venait de trouver un emploi en Bretagne, que Jean-Ba a eu la bonne idée d’adresser son CV au club vannetais. Il venait d’Argelès (Fédérale 2).

Personnage attachant, ayant gardé son accent du sud, ce trois-quart-centre capable de jouer à l’aile a été un élément important en Pro D2. «J’ai commencé le rugby très jeune, à l’âge de cinq ans, dans un club du quartier de Perpignan (le Moulin à vent) où j’y ai fait une grande partie de l’école de rugby jusqu’en minimes. En cadets, j’ai arrêté pour faire de la lutte puis j’ai repris le rugby à Argelès en juniors avant d’être contacté par l’USAP et de rejoindre les Reichels puis les Espoirs ».
Jean-Baptiste s’est parfaitement intégré à la Bretagne.«Il n’y a pas de grosses différences entre Catalans et Bretons. Ce sont deux peuples fiers de leurs cultures et de leurs racines. Ils sont tous deux très attachés à leur identité. Allez si je devais en trouver une, je dirai que les Bretons manquent juste d’un peu de soleil dans leur accent !! (sourire) ».

« Vannes et le RCV ? – ce fût une belle expérience. Durant toute cette période, j’ai pu successivement découvrir la fédérale 1, la Pro d2 et cette année j’ai même eu la chance de participer au Super Seven avec Castres, ce qui restera un super souvenir ! Parmi les moments les plus forts que j’ai pu vivre avec Vannes, je retiendrai la montée en Pro d2 et le match contre l’USAP ! Je garderai également en mémoire l’ambiance de la Rabine les soirs de matchs. Je remercie le RCV pour m’avoir donné ma chance, les supporters pour leur engouement et je souhaite au club et aux joueurs une belle route pour les années à venir ! ».

Départ à Dijon (Élite Fédérale1)
6 saisons à Vannes, 83 matchs et 18 essais

Crédit photos Michel Renac –
Merci.