Dax – Vannes 33 – 27

daxrcv2

US Dax – RC Vannes 33 – 27 16 – 6 mi-temps

Arbitre Mr Noirot 4500 Spectateurs

Pour Dax. 3 essais : Pic (28’), Delai (47’), Bureitakiyaca (52’) ; 3 transformations : Cachet (30’, 48’, 53’) ; 4 pénalités : Cachet (6’, 18’, 23’, 68’).

Pour le RCV. 3 essais : Duplenne (56’), Trainor (58’), Guemes (74’) ; 3 transformations : Bouthier (57’, 59’, 74’) ; 2 pénalités : Moeke (36’, 40’). Cartons jaunes : Jadot (45’), Dumas (70’).

Les équipes

US Dax : Cachet – Bureitakiyaca, Naqalevu, Klemenczak, Delai – (o) Bau , (m) Pic  –  August (cap.), Koliavu, Restano-Chiappesoni – Ternisien, Tuineau – Kuparadze, Firmin, Faitotoa.
Puis : Bethery, Choinard, Ceyte, Coletta, Lesparre, Lacoste, Alcalde, Faanunu..

RC Vannes : Bouthier – Gougeon, Trainor, Burgaud, Duplenne – (o) Moeke, (m) Roussarie  – Stoltz, Bolenaivalu, Barrera-Howarth – Van Jaarsveld, Delangle (cap.) – Jadot, Anga’aelangi, Phelipponneau.
Puis: Bezhiashvili, Loubery, Dumas, Lagioiosa, Come, Payen, Paagalua, Guemes

Quand Pic se faufila dans la défense des visiteurs pour inscrire un essai transformé qui donnait  16 points d’avance à l’US Dax, on se dit alors que les carottes étaient cuites.

Jusque là, les Vannetais avaient subi en encaissant trois pénalités de Cachet.

Dur dur, mais nos Bretons ont cette capacité à ne lâcher jamais prise, relançant sans cesse même quand la situation est désespérée.

Et comme Anga’aelangi bien remis du décalage horaire se mit à perforer une défense dacquoise un peu trop sûre d’elle même, on se dit que tout n’était pas fini.

Moeke ouvrir sur Stoltz qui se fit prendre à un mètre de la ligne.

Mais Ash ne se gêna pas pour enquiller deux pénalités qui nous offrait un 6 à 16 indiquant que tout n’était pas perdu.

Mais après le repos, Dax appuyait où ça fait mal, Jadot prit un carton jaune, la mêlée se mit en souffrance et Delai plongea derrière la ligne.

Juste après, Bureitakiyaca intercepta une attaque vannetaise et alla entre les perches crucifier définitivement le RCV.

30 à 6, dans ces cas là, on ouvre les « Vannes » et on en prend 50.

Mais non, au RCV, on a de la moelle, on se bat encore et encore, et on joue, surtout.

Attaquant de toute part, les Morbihannais furent récompensés, ce fut Duplenne d’abord, puis Trainor ensuite servi par ce même Duplenne qui ramenèrent le score à 20 à 30.

Les locaux par une pénalité de Casset semblèrent avoir fait le plus dur, mais ce diable de Trainor traversa le rideau adverse sans pouvoir reprendre son coup de pied à suivre à cause d’un rebond capricieux.

On remit du cœur à l’ouvrage avec des relances incessantes de Bouthier, et Guemes redonna l’espoir à 6 minutes de la fin.

Les drapeaux Bretons s’agitèrent,  et les « Ici c’est La Rabine » se firent entendre dans les tribunes, mais nos Vannetais ne purent remonter les six points fatidiques.

Qu’importe, ils ont encore démontré qu’ils seront toujours présents dans cette Pro D2 et qu’ils ne lâcheront jamais rien.

Trois essais en deuxième mi-temps en ayant joué à quatorze pendant 20 minutes, cette équipe à du culot et du talent.

Et ça, c’est déjà, pas si mal!

Photos Michel Renac Toutes les photos du match

usdaxrcv1