Colomiers – Vannes à 20 heures

Colomiers – Vannes

18ème journée

Stade Michel-Bendichou.
Colomiers Entraîneur : J. Sarraute
15 Girard — 14 Vici, 13 Maurino, 12 Fontaine, 11 Pimienta —10 Poet, 9 Gori — 7 Macovei, 8 Vergnes Taillefer, 6 Chiappesoni — 5 Granouillet, 4 Thomas —3 Sheklachvili, 2 Barlot, 1 Costa Repetto. Remplaçants : Chambord (16), Tartas (17), Ealre (18), Ponpon (19), Laforgue (20), Soulan (21), Qheheille (22), Delmas (23).
Vannes Entraîneur : JN. Spitzer
15 Rabut —14 Gratien, 13 Bonnefond, 12 Burgaud, 11 Fartass —10 Hugo, 9 Le Bail — 7 Cramond, 8 Muarua, 6 Abiven — 5 Marks, 4 Civetta —3 Kité 2 Blanchard, 1 Abraham. Remplaçants : Leafa (16), Fry (17), Picquette (18), Bolenaivalu (19), Hutteau (20), Popelin (21), Pic (22), Tafili (23).

Crédit Photo site de l’US Colomiers

 

Le RCV, après une belle série qui l’a amenée à la 6ème place, se déplace à Colomiers qui réalise une très belle saison.

Placés à la 3ème place avec 12 victoires pour seulement 5 défaites dont une à La Rabine, les banlieusards Toulousains ont enchaîné une sixième victoire consécutive contre Béziers lors de la 17e journée de Pro D2.

Ils ne se sont plus inclinés depuis leur déplacement à Vannes, la seule défaite subie dans leurs dix derniers matchs de championnat.

A l’aller, le RCV avait pris le bonus offensif (score 29-13) en s’imposant en deuxième mi-temps, à la grande satisfaction de Jean-Noël Spitzer :

« Les joueurs sont à féliciter car Colomiers est une équipe de grande qualité depuis le début de la saison.

Elle a eu l’initiative et la possession sur la première mi-temps avec des séquences collectives pertinentes.

On a eu davantage le ballon lors de la 2nde mi-temps et on a pu mettre davantage de pression physique.

Les joueurs arrachent le bonus à la sirène et ce point est important. »

 

Matthys Gratien avait conclu le score sur un gros temps de jeu des Bretons.

La saison dernière, le 8 Février, Colomiers qui jouait sa survie, avait remporté la rencontre 25 à 3.

Vendredi, il faudra se méfier de cette équipe qui voudra prendre ses distances avec les Vannetais, et se venger du match aller.

Le staff a fait souffler Christopher  Hilsenbeck ce Week-end, mais il effectuera quand même le déplacement avec le groupe sur des terres qu’il connait bien.

Chris:

« Colomiers a retrouvé son jeu et son état d’esprit. C’est redevenue une équipe joueuse et accrocheuse. J’imagine que le nouveau staff y est pour beaucoup mais aussi le retour des cadres comme Aurélien Beco ou Grégoire Maurino qui étaient moins présents la saison dernière à cause de blessures. 

Cela a du redonner de la confiance a tout le groupe et explique pour moi ce nouveau visage que Colomiers affiche.
Aujourd’hui je suis content de les revoir en haut du tableau, et  même si mon départ à été compliqué au niveau personnel en 2017,  je garde beaucoup de bons souvenirs et aussi de la gratitude car c’est le club qui m’as permis de découvrir le rugby professionnel.  »

Chris est arrivé très jeune à Colomiers avec deux autres jeunes allemands, Tim Menzel et Julius Nostadt.

Lors de sa venue à Vannes en 2017, Chris s’était confié à nous:

« A Colomiers, dans ma famille d’accueil, j’ai eu de la chance de tomber sur des gens exceptionnels. C’est grâce à eux que j’ai appris le français et découvert la culture française.
Je garde de très bons contacts avec eux et ils vont pas tarder à venir me rendre visite à Vannes ! »

Retrouvez l’interview complet de Chris ici

 

 

 

A bientôt

 

L’équipe Communication