Colomiers – Vannes la chronique de Jackie

Vannes rentre dans le rang

Une rencontre qui voyait s’opposer un club à la lutte immédiate pour quitter la zone rouge et le nôtre, en 7ème flatteuse position.
Tous les espoirs étaient permis, seulement, c’était sans compter sur la motivation des Haut-Garonnais et la méforme de notre équipe.
Colomiers annonce la couleur dès la 5ème minute (5 – 0) mais Christophe Hilsenbeck réduit la marque (5 – 3, 10′)
Lorsque Colomiers joue à 14, on espère… Seulement, nos joueurs n’y sont pas (8 – 3, 14′)
Le 2ème essai columérin (15 – 3, 22′) nous laisse craindre une issue négative.
Vannes, non seulement, n’arrive pas à mettre son jeu en place, mais subit dans tous les domaines.
Même notre touche, habituellement impériale, ne l’est plus !


Mi-temps : 15 – 3
Un score loin d’être catastrophique. Les coaches vont-ils trouver les clés pour cesser de déjouer?
Les intentions sont là au retour des vestiaires. Vannes récupère une mêlée suite à un ballon porté columérin bien défendu, sans effet…
Mais lorsque l’on est dominé, difficile de ne pas commettre de faute en défense (18-3, 50′)
Vannes se retrouve à 14 (55′) et même 13 (61′)
Nos joueurs n’ont pourtant pas abdiqué : une pénaltouche dans les 22 m columérins est bien menée, seulement, Colomiers défend avec abnégation et un peu trop d’enthousiasme : Jérémie Abiven écope d’un carton rouge pour un geste d’énervement un peu appuyé.
C’en est fini de nos espoirs.
De fait, Colomiers enfonce le clou et obtient le bonus offensif : 25 – 3, score final.

Un résultat très décevant, dans la mesure où les médias aidant, nous nous prenions à rêver d’une 6ème place, mais il ne fallait pas perdre, ce vendredi !
Comment peut-on avoir fait douter Mont de Marsan, Oyonnax, Bayonne et livrer une telle prestation face à une équipe de bas de classement?
Il y a aussi des manières de perdre et là, elles n’y étaient pas !
La saison précédente, nous avions eu un « trou d’air » en décembre, janvier, pas cette année.
Espérons que ce trou ne s’est pas seulement décalé !
Car il n’y aura pas trop le temps de cogiter avant la réception d’Oyonnax, au stade de La Rabine, vendredi 15 février à 20h30.
Soyons, d’autant plus, le 16ème homme !

Merci Jackie, suite au décès de ta maman, tout le club est avec toi dans ces moments difficiles!