Biarritz – Vannes 18 – 17

Biarritz – Vannes 18 – 17

Bonus défensif pour le RCV

 

Le RCV s’incline de peu à Biarritz avec un essai encaissé à 6 minutes de la fin.

On regrettera l’essai refusé à Bly pour un tout petit  en-avant.

Jean-Noël Spitzer:

« Beaucoup de frustration ce soir car les joueurs se sont livrés mais on n’a pas su tuer le match.
C’était un match pauvre techniquement des 2 cotés et il a fallu qu’on s’appuie sur le jeu au pied et la défense pour scorer. Mais clairement on se doit de faire mieux, recharger plus vite et maîtriser davantage le ballon pour mettre de la vitesse. Faire basculer aussi une rencontre sur un geste technique ou un duel gagné et surtout davantage de consistance dans la conquête« 

Crédit photo Eurosport

Début favorable aux Bretons qui marquent rapidement par Bly suite à une  interception de Cazenave,  Hilsenbeck transforme en coin
7 – 0
Avec quelques problèmes en touche, et un peu chahuté en mêlée, le RCV résiste malgré tout avec une grosse défense.
Heureusement, les Biarrots se mettent à la faute dans nos 22.
Mais la domination du BO en mêlée permet aux locaux de réduire le score par Du Plessis 19e
On note aussi pas mal de fautes de main, ce qui nous met un peu sur le reculoir.
On se reprend à la demi-heure de jeu, avec toujours une grosse défense agressive.
Et l’indiscipline des Basques nous offrent des opportunités pour nous dégager.
Kité remplace Pomponio juste avant la mi-temps, puis Neparidze et Millar prennent un carton jaune pour des difficultés en mêlée, Seneca prend la place de Nika.

Cloostermans et Abiven rentrent juste après la mi-temps
Du Plessis rapproche son équipe au score sur un hors-jeu des Vannetais.
Mais sur une percée de Marks, celui-ci joue le geste juste pour Bly qui va à dame et redonne de l’air au RCV. 14 – 6 avec la transformation de Cris
Le doute s’inscrit dans la tête des Biarrots assez fébriles.
On en profite et on manque de peu le break sur un en-avant de Bly.
Un ballon porté de plus de 50 mètres relance les locaux, Tuohy sortant sur carton jaune65e,
Et Ruffenach conclue le travail collectif, Du Plessis ne transforme pas 14 – 11 pour le RCV
Le Bail redonne de l’air pour un 17 – 11 , mais Nicoué conclue une belle action à 6 minutes de la fin, Du Plessis transforme et Biarritz mène pour la première fois de la partie 17 à 18

Le RCV s’incline cruellement 17 – 18

Biarritz – Vannes 18 – 17 (3 – 7 à la mi-temps)

Arbitre : M. Datas (Armagnac-Bigorre).
Pour le BO 2 essais Ruffenach 66e Nicoué 74e 1 transformation Du Plessis 2 Pénalités de Du Plessis 19e 43e
Pour le RCV 2 essais de Bly 5e 49e 2 transformations Hilsenbeck 1 pénalité Le Bail 71e
Cartons jaunes à Neparidze RCV et Millar BO à la 39e, Tuohy RCV à la 65e
Biarritz : 15 Barry —14 Nicoué, 13 Lebraud, 12 Perraux, 11 Artru — 10 Du Plessis, 9 Doubrère — 7 Knight, 8 Houston, 6 Hirigoyen — 5 Aliouat, 4 Backhouse —3 Millar, 2 Levi, 1 Synaeghel. Remplaçants : Ruffenach (16), Watremez (17), Singer (18), Usarraga (19), Couilloud (20), Smith (21), Bouldoire (22), Nutsubidze (23)

Vannes :15 Pilet —14 Bly, 13 Pic, 12 Bonnefond, 11 Fartass —10 Hilsenbeck, 9 Cazenave — 7 Dumoulin, 8 Bolenaivalu, 6 Picault — 5 Tuohy cap, 4 Marks — 3 Pomponio, 2 Leafa, 1 Neparidze. Remplaçants : Cloostermans (16), Seneca (17), Jones (18), Abiven (19), Le Bail (20), Burgaud (21), Popelin (22), Kité (23).