Aurillac – Vannes 22 – 11

Aurillac – RC Vannes 22 – 11 (6 – 8)

Stade Jean-Alric.
Arbitre : M. Bossas (Auvergne-Rhône-Alpes)

Pour Aurillac 1 essai Dubourdeau 64e, 1 transformation Salles 5 pénalités Neisen 20e, 31e, 45e Salles 49e, 68e
1 carton jaune Adendorff 37e
Pour Vannes 1 essai Curtis 13e, 2 pénalités Popelin 38e, Hilsenbeck 59e
4 cartons jaunes Le Bail 31e, Civetta 36e, Curtis 40e, Hickes 65e
Aurillac 15 McPhee —14 Coertzen, 13 Colliat, l2 Yobo, 11 Minguillon —10 Neisen, 9 Bouyssou — 7 Roussel, 8 Adendoiff, 6 Hewat — 5 Corbex, 4 Dufour —3 Ojovan, 2 Smith, 1 Amrouni. Remplaçants Rude (16), Shatirichvili (17), Javakhia (18), Maituku 9), Boisset (20), Dubourdeau (21), Salles (22). Kartvelichvili (23).
Vannes 15 Rabut —14 Dubreuil, 13 Curtis, 12 Burgaud, 11 Bly —10 Popelin, 9 Le Bail —7 Marks, 8 Vosawai, 6 Dumoulin —5 Picquette, 4 Civetta — 3 Tafili, 2 Blanchard, 1 Neparidze. Remplaçants : Cloostermans (16), Fry (17), Jones (18), Bolenaivalu (19), Hutteau (20), Hilsenbeck (21), Hickes (22), Kité (23).

 

Jean-Noël Spitzer:

« A l’image de notre tenue en mêlée ou notre défense de ligne à 13 en fin de mi-temps, les joueurs se sont investis et l’atmosphère était bonne. Mais notre maîtrise a été insuffisante.
On n’a pas été réaliste en zone de marque, contrairement aux derniers matchs et nos rucks n’ont pas été suffisamment rapides pour empêcher le replacement défensif d’Aurillac.
On a joué évidemment bien trop longtemps en infériorité numérique et on y a laissé de l’énergie.
La pénalité sur Quentin n’est malheureusement pas réelle et c’est le tournant du match. »

Crédit Photo Eurosport

Le RCV s’incline à Aurillac après avoir pris trois cartons jaunes en fin de première mi-temps.

En infériorité numérique, les Vannetais ont quand même résisté, mais un essai de Dubourdeaux a ruiné nos efforts à un quart d’heure de la fin.

Malgré l’essai de Curtis en première mi-temps, on revient bredouille du Cantal.