Aurillac – RC Vannes 9 – 22

Aurillac – Vannes 9 – 22 bonus offensif

Le RCV  s’impose une nouvelle fois à l’extérieur avec le bonus dans une partie pas si simple que ça face à des Aurillacois qui s’accrochèrent durant 80 minutes.

Avec une domination vannetaise en début de match  concrétisée par une pénalité de Hilsenbeck.

Ensuite, on va avoir une conquête difficile avec pas mal de déchet en touche et une mêlée un peu perturbée.

Tout ça remet les locaux dans le match qui vont prendre le score avec deux pénalités de Salles.

On se reprend ensuite, en ayant quelques pénal-touches favorables, et on va conclure par Leafa un groupé pénétrant, un de plus depuis le début de la saison.

Malheureusement, Abendanon et Rabut sortent blessés, remplacés par Popelin et Edwards.

Après le repos, Popelin va conclure un  gros temps de jeu des Bretons qui va nous permettre de mieux gérer le match.

Salles réduit le score, mais on on va rester serein, ajoutant un essai sur un nouveau maul bien joué et conclu par Beziat qui va malencontreusement  se blesser sur l’action.

22 à 9, on va bien maitriser la fin de match, une victoire qui nous permet de garder la première place avant la réception de Nevers.

En souhaitant à Abendanon, Rabut et Beziat de vite revenir sur le pré.

David Banquet (entraîneur des avants d’Aurillac)

« Quand on perd un match on ne peut être que déçu. Après il y a perdre et perdre. Il faut avouer que Vannes est une grande équipe, qui est prétendante à la montée. Nous, on joue le maintien, donc il y a vraiment un monde d’écart et on l’a vu ce soir. Au départ, on les a bien agressés, tout ce qu’on faisait on le faisait bien, mais face à une équipe comme ça, dès que tu manques le moindre truc ou que tu es absent pendant dix minutes, ils scorent. Ca fait mal. Contre une équipe comme ça, tu n’as pas le droit à l’erreur. Les joueurs ont tout donné, on est fier d’eux, après c’est comme ça. De la 1re à la 80e minute, Vannes a joué son rugby et à aucun moment elle n’a été défaillante ».

 

 

Photo du match aller Vannes – Aurillac

 

Aurillac – Vannes 9 – 22 (6 – 10 à la mi-temps)
Arbitre : M. Chérèque (Alpes). Stade Jean-Alric.
Pour Aurillac 3 pénalités de Salles 15eme 20eme 56eme
Pour le RCV 3 essais Leafa 36eme, Popelin 44eme, Beziat 71eme, 2 transformations Hilsenbeck 1 pénalité Hilsenbeck 7eme
Aurillac  :15 Salles — 14 Van Dam, 13 Coertzen, 12 Yobo, 11 Minguillon —10 Vincent, 9 Bouyssou — 7 Roussel, 8 Havili, 6 Tison — 5 Singer, 4 Dufour —3 Kartvelichvili, 2 Smith, 1 Seyrolle. Puis : Nioradze (16), Amrouni (17), Maituku (18), Francoz (19), Boisset (20), Neisen (21), Dubourdeau (22), Daniel-Meissen (23).
Vannes :15 Abendanon —14 Bly, 13 Rabut, 12 Symons, 11 Duplenne —10 Hilsenbeck, 9 Saseras — 7 lachizzi, 8 Bruni, 6 Picault —5 Johnson, 4 Picquette —3 Tafili, 2 Leafa, 1 Abraham. Puis : Beziat (16), Seneca (17), Marks (18), D. O’Shea (19), Edwards (20), Levron (21), Popelin (22), Kité (23).